La craze ne connaît pas la crise

« Nous sommes tou­jours en pleine Vin­tage Watch Craze » , s’agitent les spé­cia­listes de l’ hor­lo­ge­rie, qui singent les mar­ke­teurs et uti­lisent l’an­glais. Exemple ici avec les Ro­lex qui tiennent la cote.

Infrarouge - - MONTRES - Par Éric Valz

L’en­goue­ment ( craze) pour les montres an­ciennes ne se ta­rit pas, qui signe au poi­gnet un es­prit in­dé­pen­dant et fort, in­sen­sible aux si­rènes du mar­ke­ting. Ici, le style c’est moi. Ces gar­de­temps, moins chers à l’achat que leurs pen­dants mo­dernes, per­mettent l’accession à des marques pres­ti­gieuses et évitent aus­si la dé­cote du neuf, les montres su­bis­sant à l’achat le même sort que les au­to­mo­biles.

LE BENCH­MARK, C’EST LE MAR­CHÉ

Ra­ré­fac­tion de l’offre oblige, la cote d’une réelle montre vin­tage ne peut que mé­ca­ni­que­ment croître hors ré­vo­lu­tion hor­lo­gère. Qui n’est pas près d’ar­ri­ver, les ga­rants du style comme de l’innovation étant ver­rouillés par les ser­vices mar­ke­ting. Dans l’uni­vers des an­ciennes, en­fin, ce n’est pas la marque qui fait le prix mais le mar­ché, la ré­fé­rence ( le fa­meux bench­mark) étant fixée par les en­chères sous le re­gard im­pas­sible de Bar­ne­bys, mo­teur de re­cherche pour les ventes aux en­chères d’art, d’an­ti­qui­tés et d’ob­jets de col­lec­tion.

LA COTE MOYENNE DES RO­LEX

Sur la base de sa banque 2016 de prix réa­li­sés, la cote moyenne d’une Ro­lex Day­to­na avoi­sine les 31 070 eu­ros ; celle d’une Sub­ma­ri­ner, 13 620 eu­ros ; celle d’une GMT- Mas­ter, 13 030 eu­ros. Comme il existe, pour chaque col­lec­tion, plu­sieurs mo­dèles dif­fé­rents ( pour la Day­to­na, par exemple : l’Au­to­ma­tique, la PréDay­to­na, la Mé­ca­nique et la Paul New­man), la per­ti­nence de ces moyennes reste re­la­tive car les prix va­rient énor­mé­ment d’un mo­dèle à l’autre.

LE RE­CORD Ro­lex An­ti­ma­gne­tic, réf. 4113, de 1942, ad­ju­gée 2,5 mil­lions de dol­lars le 14 mai 2016 par Phil­lips.

Ro­lex Sub­ma­ri­ner au­to­ma­tique en acier, réf. 5513, cir­ca 1975, ad­ju­gée 84 800 dol­lars le 8 mai 2016 par So­the­by’s. SUB

SAETTONE Ro­lex Mil­gauss, réf. 6541, n° 412179, cir­ca 1958, ad­ju­gée 109 200 eu­ros le 19 jan­vier 2017 par Art­cu­rial. Avec sa fa­meuse ai­guille Saettone, son ca­dran nid- d’abeilles et sa lu­nette tour­nant type sub.

Ro­lex GMT- Mas­ter ( sur­nom : Pep­si), mise en vente à Mo­na­co le 19 jan­vier 2017, es­ti­mée ici entre 9 000 et 10 000 eu­ros. Le prix du neuf s’envole en or gris à 35 000 eu­ros. PEP­SI

PAUL NEW­MAN Ro­lex 14k Gold Cos­mo­graph Day­to­na « Paul New­man » , réf. 6241, n° 2084320, 1969, ad­ju­gée 359 000 dol­lars le 27 juin 2015 par An­ti­quo­rum.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.