Croire au mer­veilleux. Ch­ris­tophe Ono- dit- Biot. Col­lec­tion « Blanche » Gal­li­mard, 20 eu­ros.

Infrarouge - - LIRE -

Presque quatre ans après Plon­ger ( grand prix du ro­man de l’Aca­dé­mie fran­çaise en 2013, prix Re­nau­dot des ly­céens 2013), que l’on avait ado­ré, on re­trouve la plume dé­li­cate de l’au­teur, à la hau­teur de l’at­tente de ses lec­teurs. Paz est morte et Cé­sar veut la re­joindre, mais leur fils est là. Dans cette suite, qui peut aus­si se lire comme un com­men­ce­ment, l’au­teur aborde le deuil et la pa­ter­ni­té, l’hé­ri­tage et la trans­mis­sion. « Si tu ne trans­mets pas, tu meurs deux fois » , en­ten­don sou­vent. Cet adage ré­sonne à chaque page. C’est peut- être ce­la qui va faire prendre conscience à Cé­sar qu’il est im­pos­sible de par­tir sans li­vrer beau­coup de soi­même et que son de­voir de père est d’abord d’éle­ver au plus haut son pe­tit gar­çon. Un voyage so­laire entre la Grèce an­tique et l’Ita­lie. Ma­gique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.