En­trez chez Cuisse de gre­nouille

Les nou­veaux beach­nicks Ja­mais une marque, ini­tiée à quelque en­ca­blure de la Seine en plein Pa­ris, n’au­ra été aus­si proche de l’océan. Elle puise son ins­pi­ra­tion dans la Ca­li­for­nie do­rée des six­ties.

Infrarouge - - Mode - Par Éric Valz, pho­tos Ma­rion Du­bier- Clark

Sans doute pour­riez- vous pen­ser que Cuisse de Gre­nouille mé­rite une jo­lie place dans le Hall of Fame des sur­feurs de Hun­ting­ton, en Ca­li­for­nie, tant cette jeune en­seigne fran­çaise est nour­rie de l’ima­gi­naire du surf. Pour­tant, elle y se­rait une réelle in­truse, et ce pour deux rai­sons.

Pri­mo, ce n’est pas à pro­pre­ment par­ler une marque de surf, d’out­door. Cuisse de Gre­nouille n’est pas non plus née sur la côte basque, à Gué­tha­ry, mais dans le Ma­rais, à Pa­ris. Elle se pré­sente à la fois pa­ri­sienne, ur­baine et ca­sual.

Se­cun­do, sa vi­sion vin­tage du surf est dé­con­nec­tée de la réa­li­té. C’est un to­tal fan­tasme, com­pa­rable en mu­sique à John­ny Hal­li­day et « sa vi­son d’une Amé­rique qui n’existe pas » .

LA FORCE DE L’AT­LAN­TIQUE

Cuisse de Gre­nouille est née voi­ci six ans de l’ima­gi­naire de deux jeunes tren­te­naires : Lu­cas, tout fraî­che­ment dé­bar­qué de son école de com­merce, et Sé­ve­rin, alors pro­duc­teur vi­déo pour la pub à Shan­ghai puis Hong Kong ( Pu­bli­cis Events, Au­di­toire… ). En­fants, les deux fran­gins Bon­ni­chon font du surf en Bre­tagne chez leurs grands- pa­rents. Adultes et en­tre­pre­neurs, ils lancent la pre­mière marque de shorts de bain pour hommes di­rec­te­ment ins­pi­rée du surf des six­ties. Le pro­duit est gé­nial, seyant : le short est court ( mi- cuisses), ajus­té, en tis­su ita­lien, très tech­nique, à mé­moire de forme. Il ne colle pas à la peau au sor­tir de l’eau et ne pro­duit pas d’ef­fet mont­gol­fière, sur un hors- bord ou dans la mer. Il est mu­ni au dos d’une poche chi­no, avec élas­tique pour at­ta­cher ses clés, et d’une cein­ture plate. La concur­rence n’a qu’à bien se te­nir avec ce board­short vin­tage bi­co­lore dit « At­lan­tique » , à 115 €.

LE GOÛT DU PA­CI­FIQUE

Le truc de Cuisse de Gre­nouille – nom choi­si hu­mo­ris­ti­que­ment pour sa conso­nance fran­çaise –, c’est un pays de co­cagne peu­plé par les images du lé­gen­daire réa­li­sa­teur US de do­cu­men­taires, Bruce Brown, plus pré­ci­sé­ment celles de The End­less Sum­mer ( 1966) et des gent­le­men sur­fers de cette époque ( Mike Hyn­son, Ro­bert Au­gust), qui par­cou­raient la pla­nète à la re­cherche des meilleurs spots dans un été per­pé­tuel, fuyant les eaux froides et tout ce qui res­semble à l’hi­ver. Nos nou­veaux beach­niks, bien propres sur eux, et leur mode sage, confor­table, style Cap Fer­ret ver­sion Les Pe­tits Mou­choirs, n’évo­que­ront sans doute pas Mik­los « Mi­ki » Do­ra, le my­thique sur­feur re­belle et es­croc, le « Ke­rouac en short » .

Cette Amé­rique do­rée des six­ties trans­pa­raît sur les mood­boards de Lu­cas, peu­plés de vi­suels et de ma­tières, sour­cés en Ita­lie et en France. De sai­son en sai­son, CUISSE DE GRE­NOUILLE DI­VER­SI­fiE SON OffRE ET LIVRE AU­JOURD’HUI DEUX COL­LEC­TIONS DE vê­te­ments par an, hommes et femmes.

IODÉE DANS LES MOINDRES DÉ­TAILS

L’éTé 2017 SE­RA PRO­PICE à LA CôTE AMAL­fiTAINE AVEC une col­lec­tion « Dolce Vi­ta » , peu­plée de rayures tran­sat, de pa­ra­sols, alors que 2018 nous pro­met un re­tour aux sources du surf, à l’es­prit long­board. Un es­prit to­ta­le­ment en phase avec la dé­co­ra­tion des bou­tiques pa­ri­siennes où fleu­rit le pin sous forme de tube par­fait dans le flag­ship pa­ri­sien du Haut Ma­rais et de ca­no­pée des Landes dans sa bou­tique des Ba­ti­gnolles, dé­co­ra­tion ini­tiée par l’ar­chi­tecte Clé­ment Keu­fer. Vous y re­trou­ve­rez en­core le pat­tern de Cuisse de Gre­nouille, « Ju­ly » , des­si­né par le de­si­gner bre­ton Jo­ran Briand, dont l’ap­pé­tence pour l’uni­vers io­dé a dé­fi­ni la ré­sille du Mucem. Le thème se­ra im­pri­mé sur les ten­nis Su­per­ga, ven­dues par l’en­seigne, qui mul­ti­plie les col­la­bo­ra­tions et col­lec­tions cap­sules avec des marques proches ou com­plé­men­taires de son uni­vers ( So­lu­dos, émoi émoi…).

Outre un très jo­li site de vente en ligne, la marque est en­core dis­tri­buée dans une cen­taine de bou­tiques en Eu­rope, en Afrique, aux Amé­riques ( USA, Ca­na­da, Bré­sil), en Asie et en Océa­nie. C’est dit : de­puis Pa­ris, Cuisse de Gre­nouille surfe en fa­mille et vogue au long cours.

UNE GLISSE CI­TOYENNE

80 % de l’offre est pro­duite au Por­tu­gal. La maille est chi­née en Chine, les grosses pièces sont fa­bri­quées en Hon­grie et les maillots de bain en Tu­ni­sie. Lu­cas s’étonne qu’on puisse en­core po­ser la ques­tion de la dé­marche ci­toyenne, pour lui to­ta­le­ment na­tu­relle au XXIe siècle, et as­sure que les usines choi­sies obéissent à un ca­hier des charges res­pec­tueux de l’en­vi­ron­ne­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.