Geor­gia May Jag­ger, une it-girl rock

D’abord égé­rie puis créa­trice de mode, la fille de Mike Jag­ger et Jer­ry Hall a col­la­bo­ré avec les plus grandes marques. Elle signe cet hi­ver sa nou­velle col­lec­tion cap­sule avec Mor­gan.

Infrarouge - - Interview - Par Oli­via de Buh­ren

« Je trouve que les cou­leurs que l’on aime en disent long sur notre vie. »

Pou­vez-vous vous pré­sen­ter ?

Je m’ap­pelle Geor­gia May Jag­ger et je lance ma col­lec­tion au­tomne-hi­ver pour la marque de prêt-à-por­ter Mor­gan.

Comment dé­fi­ni­riez-vous votre style ?

Il est à la fois fé­mi­nin et « gar­çon man­qué ». J’aime por­ter des robes, mais aus­si des jeans et des bottes. C’est très va­rié.

Plu­tôt robe ou pan­ta­lon ? Pan­ta­lon.

Ta­lons ou snea­kers ? Snea­kers.

Que re­pré­sente la mode pour vous ?

C’est une mer­veilleuse forme d’ex­pres­sion de soi. Je trouve que les cou­leurs que l’on aime en disent long sur notre vie. Mais elle a avant tout une uti­li­té pre­mière : sans elle, nous se­rions tous nus, ce se­rait hor­rible.

Un créa­teur ou une créa­trice de mode que vous ad­mi­rez ?

J’adore Vi­vienne West­wood. Elle crée beau­coup de vê­te­ments uni­sexes et in­cite les gens à faire tout ce qu’ils veulent, comme por­ter des robes à l’en­vers, par exemple. C’est une sorte de ma­nière moins struc­tu­rée d’ap­pré­hen­der la mode. Elle sou­tient beau­coup d’as­so­cia­tions ca­ri­ta­tives, c’est vrai­ment gé­nial. Quand j’avais seize ans, j’ai par­ti­ci­pé à son ma­ni­feste des arts pour lut­ter contre le consu­mé­risme : j’étais ha­billée en Alice au pays des mer­veilles.

Où avez-vous trou­vé votre ins­pi­ra­tion pour cette col­lec­tion cap­sule ?

Afin de rendre l’hi­ver plus ex­ci­tant, j’ai été ins­pi­rée par des tex­tures et des ma­tières mé­tal­liques. Pour l’im­pri­mé, j’ai prin­ci­pa­le­ment choi­si du noir et du bleu tur­quoise. Comme c’était le cas dans la col­lec­tion d’été, je veux que toutes les pièces se ma­rient bien entre elles. Mais je suis par­ti­cu­liè­re­ment ins­pi­rée par le fait de pou­voir gar­der la même te­nue en sor­tant du bou­lot pour al­ler en soi­rée. Ne pas avoir à se sou­cier de ren­trer chez soi pour se chan­ger, c’est vrai­ment gé­nial.

On vous com­pare par­fois à Bri­gitte Bar­dot quand elle était jeune. Qu’est-ce qui vous plaît dans les six­ties et les se­ven­ties ?

Beau­coup de choses. Pour la pre­mière fois, les gens com­men­çaient à ex­pé­ri­men­ter des choses avec leurs styles per­son­nels et osaient des as­so­cia­tions plus folles dans les cou­leurs. J’adore les coif­fures de l’époque aus­si !

Si vous de­viez nous conseiller une seule pièce de votre col­lec­tion ?

La veste en vi­nyle avec la fausse four­rure. Je l’adore.

Avez-vous d’autres pro­jets ?

Je des­sine éga­le­ment pour Vol­com. En­semble, nous fai­sons des maillots de bain éco­res­pon­sables fa­bri­qués à par­tir de fi­lets de pêche re­cy­clés. Pour le reste, je n’ai pas trop le droit d’en par­ler.

Col­lec­tion au­tomne-hi­ver 2018 Geor­gia May Jag­ger x Mor­gan, sor­tie en oc­tobre 2018. mor­gan­de­toi.fr

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.