«Nos ré­si­dents doivent pou­voir être in­té­grés dans le bourg »

Bien­tôt l’ou­ver­ture du FAM, 43 per­sonnes se­ront salariés pour faire tour­ner cette nou­velle ré­si­dence.

La Gazette de la Manche - - Juvigny-Le-Tertre Et Ses Alentours - L’inau­gu­ra­tion of­fi­cielle est pré­vue le lun­di 25 sep­tembre.

Cé­les­tin Bou­truche, pré­sident de l’APAEIA, As­so­cia­tion de Pa­rents et Amis d’En­fants et adultes In­adap­tés de l’Avran­chin, Jacques Bonnin, di­rec­teur du Pôle Adultes et Rhid­ha Je­mai, di­rec­teur ad­joint du centre de Ju­vi­gny et leur équipe ont re­çu plus de 300 vi­si­teurs lors de la porte ou­verte du nou­veau FAM de Ju­vi­gny-les- Val­lées, ce ven­dre­di 8 sep­tembre. Cé­les­tin Bou­truche et Jacques Bonnin ont aus­si ren­con­tré Mar­tial Chot­tard, res­pon­sable de la mé­dia­thèque du Val de Sée, pen­dant le fo­rum des as­so­cia­tions. Ils es­pèrent faire un par­te­na­riat entre le FAM et la mé­dia­thèque, dans une pen­sée dy­na­mique.

Cé­les­tin Bou­truche ex­plique le choix de l’em­pla­ce­ment de la ré­si­dence à Ju­vi­gny-le- Tertre « Nos ré­si­dents, en au­to­no­mie re­la­tive, doivent pou­voir être in­té­grés dans la vie so­ciale lo­cale de la ci­té-bourg. Ce qui est moins fa­cile dans une ville. Ils font par­tie des ha­bi­tants de Ju­vi­gny, ils ne sont pas à cô­té. Nous vou­lons res­ter près du ter­rain. Dans de pe­tites struc­tures, nous sommes plus ré­ac­tifs ad­mi­nis­tra­ti­ve­ment. » Dès le mois d’oc­tobre, 24 ré­si­dents se­ront pro­gres­si­ve­ment ac­cueillis dans la nou­velle ré­si­dence. Deux fonc­tion­ne­ments dif­fé­rents per­met­tront de re­ce­voir les 12 han­di­ca­pés en si­tua­tion de vieillis­se­ment pré­coce et les 12 adultes pré­sen­tant des troubles psy­chiques. Ils y trou­ve­ront un es­pace mé­di­cal, avec infirmerie (2 salariés), un ca­bi­net mé­di­cal et une salle de mo­tri­ci­té où les in­ter­ve­nants ex­té­rieurs pour­ront exer­cer. Ils dis­po­se­ront de lieux de vie, de salles d’ac­ti­vi­tés, d’un es­pace ad­mi­nis­tra­tif et d’un es­pace res­tau­ra­tion. Les re­pas se­ront pré­pa­rés sur place par le cui­si­nier de la so­cié­té Api-Res­tau­ra­tion.

Pour cha­cune des deux par­ties, il a été pré­vu le même prin­cipe de struc­ture d’es­paces de vie avec deux es­paces pour 5 à 7 ré­si­dents. Pour chaque groupe de ré­si­dents, un sa­lon avec salle de res­tau­ra­tion et cui­sine, des chambres in­di­vi­duelles de 20 à 25 m² non meu­blées, pri­va­tives avec salle d’eau in­di­vi­duelle. Chaque es­pace est unique dans sa dé­co­ra­tion. « Cha­cun ayant son « chez-soi qu’il meu­ble­ra à son idée. Il n’y a pas une chambre de la même cou­leur, pour les dif­fé­ren­cier. La dé­co­ra­tion de chaque es­pace est dif­fé­rente. » sou­ligne Cé­les­tin Bou­truche. Une salle d’eau avec une bal­néo sur vé­rins est en cours d’ins­tal­la­tion, ce­la per­met­tra à l’édu­ca­teur d’adap­ter la hau­teur de la bai­gnoire afin d’ai­der la per­sonne.

À l’étage, plu­sieurs salles per­met­tront de faire des ac­ti­vi­tés. Une grande salle équi­pée per­met­tant de re­ce­voir 130 à 150 per­sonnes se­ra dis­po­nible pour les en­tre­prises. La Ré­si­dence em­ploie­ra 43 per­sonnes phy­siques soit 35,5 équi­va­lents temps pleins, des édu­ca­tifs et des soi­gnants.

Cé­les­tin Bou­truche, pré­sident de l’APAEIA (3e à gauche), en­tou­ré de son équipe, en pré­sence de vi­si­teurs de la Ré­si­dence du Tertre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.