Of­frez-vous une an­ti­qui­té à prix cas­sé

La Gazette du Val d'Oise - - D’un Coup D’oeil - R. Da.

Ins­tal­lé de­puis trente-trois ans au 60 de l’ave­nue Mar­cel-Per­rin, le ma­ga­sin d’an­ti­qui­tés de Clau­dine Beur­ville est une ins­ti­tu­tion mé­ry­sienne. Afin de li­qui­der son stock, l’an­ti­quaire or­ga­nise une grande braderie jus­qu’à la fin oc­tobre. Tous les ob­jets ven­dus sous le cha­pi­teau sont à prix cas­sés. Cer­tains à - 70 %.

Ins­tal­lé de­puis trente-trois ans au 60 de l’ave­nue Mar­celPer­rin, le ma­ga­sin d’an­ti­qui­tés de Clau­dine Beur­ville est une ins­ti­tu­tion mé­ry­sienne. Sur le trot­toir d’en face, au nu­mé­ro 49, le cha­pi­teau, an­nexe de la bou­tique, va bien­tôt dis­pa­raître. L’an­ti­quaire a ven­du son bar­num qui abri­tait 170 m2 de sur­face de vente.

Tout doit dis­pa­raître

Afin de li­qui­der son stock, elle or­ga­nise une grande braderie jus­qu’à fin oc­tobre. Tous les ob­jets ven­dus sous le cha­pi­teau sont à prix cas­sés. Cer­tains à - 70 %. Ar­moire Pre­mier Em­pire,

lustre Art nou­veau, ta­bleaux ou service en cris­tal Na­po­léon III… Les ama­teurs y trou­ve­ront cer­tai­ne­ment leur bon­heur.

« C’est un pin­ce­ment au coeur, mais je n’ai pas le choix,

in­dique Clau­dine. Der­rière cha­cune des pièces que nous ven­dons, il y a une his­toire et un sa­voir-faire. Tou­te­fois, notre bou­tique et notre ate­lier de res­tau­ra­tion res­tent ouverts. » ▲An­ti­qui­tés Clau­dine Beur­ville au 60, ave­nue Mar­cel-Per­rin. Ou­ver­ture du jeu­di au di­manche de 14h30 à 19h.

Clau­dine Beur­ville, an­ti­quaire à Mé­ry de­puis 1984.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.