Vio­lée et fil­mée dans une cave des Na­quettes

De­puis lun­di ç oc­tobre, sept jeunes com­pa­raissent de­vant la cour d’as­sises à la suite d’un viol col­lec­tif en fé­vrier 2015 qui avait été dif­fu­sé en di­rect sur Snap­chat.

La Gazette du Val d'Oise - - Faits Divers Et Justice - Tho­mas HOFFMANN

Sur les bancs de la salle des pas per­dus, cer­tains ac­cu­sés échangent avec leurs avo­cats avant la re­prise des dé­bats ce mar­di 10 oc­tobre. D’un pas ra­pide, Ma­rie*, le vi­sage fer­mé, re­monte ra­pi­de­ment les marches et s’en­goufre dans la salle d’au­dience. De­puis la veille, l’ado­les­cente de 14 ans fait face à ses bour­reaux ac­cu­sés de l’avoir vio­lée dans une cave des Na­quettes, à Herblay, au coeur de l’hi­ver en 2015. Une ’’tour­nante’’ longue de deux heures qui avait été fil­mée et dif­fu­sée en di­rect sur Snap­chat.

Du­rant trois se­maines, cinq in­di­vi­dus com­pa­raissent pour viol et un sixième pour com­pli­ci­té, de­vant la cour d’as­sises des mi­neurs du Val-d’Oise. Il est éga­le­ment pour­sui­vi pour leur dif­fu­sion. Le der­nier ac­cu­sé est, lui, ju­gé pour n’avoir rien ten­té pour em­pê­cher le crime. Deux autres agres­seurs, ayant moins de 16 ans au mo­ment des faits, se­ront pour­sui­vis par un tri­bu­nal pour en­fants. Un ma­jeur se­ra pour­sui­vi ul­té­rieu­re­ment pour com­pli­ci­té. Des faits que les ac­cu­sés nient en bloc af­fir­mant soit avoir seule­ment été pré­sents sans par­ti­ci­pa­tion au viol, soit en as­su­rant que la vic­time était consen­tante.

Ils la font chan­ter afin de la pié­ger

L’af­faire dé­bute le 19 fé­vrier 2015. La jeune fille ren­contre un gar­çon qui l’em­mène dans un ga­rage en com­pa­gnie d’un autre jeune. Là, les deux agres­seurs lui im­posent des fel­la­tions. Mu­nis de leurs por­tables, ils filment la scène puis laissent par­tir la col­lé­gienne. Trau­ma­ti­sée, elle n’ose rien dire à ses pa­rents.

Quatre jours plus tard, l’ado­les­cent qui l’avait pié­gée la re­con­tacte et exige qu’elle vienne le len­de­main, aux Na­quettes, la me­na­çant de dif­fu­ser sur les ré­seaux so­ciaux la vi­déo tour­née dans le ga­rage. Elle dé­cide d’y al­ler avec une amie mais se re­trouve ra­pi­de­ment seule avec le jeune homme dans une cave. Il la touche avant qu’un se­cond dé­barque. Pié­gée, l’ado­les­cente ne peut s’échap­per. Une quin­zaine de jeunes ar­rivent à leur tour. Cer­tains par­ti­cipent au viol, d’autres as­sistent à la scène, ins­tal­lés dans des ca­na­pés, tout en in­sul­tant la vic­time. L’hor­reur de la ’’tour­nante’’ va du­rer deux heures. L’ado­les­cente porte plainte le 27 fé­vrier. Elle dé­crit des pé­né­tra­tions anales ré­pé­tées par plu­sieurs agres­seurs dans dif­fé­rentes pièces du sous­sol. Les vio­leurs pré­su­més sont fa­ci­le­ment iden­ti­fiés, no­tam­ment grâce à des pré­lè­ve­ments Adn et les vi­déos tour­nées. Des images que la cour d’as­sises avait pré­vu de vi­sion­ner au­jourd’hui, mer­cre­di 11 oc­tobre. *le pré­nom a été mo­di­fié

C’est dans une cave d’un im­meuble des Na­quettes que s’était dé­rou­lé le viol col­lec­tif.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.