Pole Hit place la barre en­core plus haut

Le centre de coa­ching et de pole dance Pole Hit a re­cru­té des coachs spé­cia­li­sés et des mi­roirs ont été ins­tal­lés dans la salle de pole dance. Il n’y a plus qu’à bien se te­nir !

La Gazette du Val d'Oise - - Cergy - B.N.

« On sert le ventre et on tient ! » Pole Hit est un lieu où l’on at­teint à coup sûr ses ob­jec­tifs. Le meill­leur en­droit pour les adeptes de la pro­cras­ti­na­tion face à l’ef­fort phy­sique. De plus en plus de com­plexes de pole dance ouvrent leurs portes pro­fi­tant de la dé­mo­cra­ti­sa­tion de la dis­ci­pline lors de ces quinze der­nières an­nées.

Long­temps as­so­ciée au mi­lieu éro­tique, la pole dance est de­ve­nue un sport à part en­tière al­liant danse et acro­ba­ties au­tour d’une barre. Les po­leuses ont au­jourd’hui leurs propres com­pé­ti­tions et cham­pion­nats à l’ins­tar du foot­ball. Et puis­qu’il faut souf­frir pour être belle, les ama­teurs ne doivent pas avoir peur de se faire des bleus !

Prof spé­cia­li­sée

En ou­vrant son centre de pole dance à Os­ny en fé­vrier 2016, Mé­la­nie Hil­mer a dé­ci­dé d’in­clure le coa­ching à la for­mule met­tant ain­si fin aux amal­games et aux cli­chés.

Moins gla­mour qu’elles n’y pa­raissent, les deux dis­ci­plines de­mandent en fait au­tant de ré­sis­tance face à l’ef­fort. « C’est tout aus­si phy­sique sauf que les po­leuses doivent faire preuve de pré­ci­sion et doivent gar­der le sou­rire mal­gré les sensations de brû­lure à force de dan­ser au­tour de la barre, ex­plique la res­pon­sable du com­plèxe Pole Hit qui a fait ins­tal­ler en août des mi­roirs afin que les dan­seuses s’assurent de faire les bonnes fi­gures.

« J’ai re­cru­té à la ren­trée un coach spor­tif, ex-spor­tif de haut ni­veau, afin qu’il veille à ce que les gestes ef­fec­tués du­rant les ate­liers de team trai­ning soient bien réa­li­sés.» Boxing, pompes, cir­cuits trai­ning… Digne d’un vé­ri­table en­traî­ne­ment de boxeur, le team trai­ning sol­li­cite toutes les par­ties du corps lors d’en­trai­ne­ments ra­pides réa­li­sés par groupe de dix per­sonnes au­tour de dif­fé­rents ate­liers.

Pour les cours de pole, une pro­fes­seur spé­cia­li­sée anime dé­sor­mais un cours de ca­ba­ret chair dance, une danse se pra­ti­quant au­tour, sur et avec une chaise. « J’ai com­men­cé fin jan­vier et le clip de mu­sique Ro­cka­bye de Sean Paul n’y est pas pour rien, ra­conte Élo­die Sainte-Anne, qui vient chaque se­maine de Nor­man­die pour s’en­traî­ner à la barre. Quand j’ai su qu’un club de pole avait ou­vert un peu moins loin que Pa­ris, je me suis lan­cée et c’est moins dur que ce que je croyais, mais il ne faut pas avoir peur d’avoir mal au dé­but et être te­nace. » Pour la for­mule mê­lant pole dance et team trai­ning, il faut comp­ter 90 eu­ros par mois à rai­son d’une séance de team trai­ning de 30 mi­nutes et d’un cours de pole dance d’une heure par se­maine. Autre nou­veau­té : Pole Hit pro­pose des cours thé­ma­tiques d’une heure.

Digne d’un vé­ri­table en­traî­ne­ment de boxeur, le team trai­ning sol­li­cite toutes les par­ties du corps lors d’en­traî­ne­ments ra­pides réa­li­sés par groupe de dix per­sonnes au­tour de dif­fé­rents ate­liers.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.