Fran­çoise Nord­mann, fu­ture maire

La Gazette du Val d'Oise - - La Une - Da­niel CHOL­LET

La vic­toire est claire et nette. Vingt-deux ans après son en­trée au conseil mu­ni­ci­pal, plu­sieurs man­dats comme ad­jointe (affaires sco­laires, affaires so­ciales) puis pre­mière ad­jointe, deux ans au ban de la ma­jo­ri­té et en­fin trois an­nées d’op­po­si­tion, Fran­çoise Nord­mann, 62 ans, ac­cède au Graal. Cette se­maine, elle de­vien­dra maire de Beau­champ.

« L’in­ves­tis­se­ment au ser­vice des Beau­cham­pois », a fi­ni par payer, es­time l’ex-chef comp­table, en­car­tée chez Les Républicains mais dont la liste re­grou­pait plu­sieurs sen­si­bi­li­tés po­li­tiques. Sa liste Agir en­semble pour Beau­champ l’em­porte avec 1 658 voix, soit 62,38 %, contre 1 000 voix pour la liste de Fran­cine Oc­cis Beau­champ à notre image, soit 37,62 %. Avec une par­ti­ci­pa­tion moins éle­vée qu’en 2014 (1 200 suf­frages de moins).

62,38 % contre 37,62 %

Fran­çoise Nord­mann va donc suc­cé­der cette se­maine à Fran­cine Oc­cis (Se, Dvd), qui avait été élue avec 28 voix d’avance il y a trois ans et de­mi. Dès 20h56, les choses étant « pliées , Sé­bas­tien Meu­rant, sé­na­teur (Lr), ve­nu en ami, fé­li­ci­tait la ga­gnante, au cô­té de Yan­nick Boë­dec, maire (Lr) de Cor­meilles-en-Parisis et sa pre­mière ad­jointe (Lr) Ni­cole La­naspre. En­tou­rée de son ma­ri Fran­cis et de sa fille, Fran­çoise Nord­mann échan­geait en vi­déo avec son smart­phone avec son fils Ni­co­las et sa fa­mille ins­tal­lés aux États-Unis (à Pitts­burgh, Penn­syl­va­nie), avec qui la pro­cla­ma­tion du ré­sul­tat a été par­ta­gée en di­rect. « C’est une large vic­toire, à l’is­sue d’une belle cam­pagne », a ré­agi aus­si­tôt la ga­gnante. « Ce fut une vraie aven­ture hu­maine. C’est la vic­toire de tous les co­lis­tiers qui se sont mo­bi­li­sés. »

À ses cô­tés, Pa­trick Planche (centre gauche), qui se­ra son pre­mier ad­joint. Tous deux ont par­lé d’une « gou­ver­nance col­lé­giale ». Si les nou­veaux élus an­noncent la créa­tion de nou­veaux ou­tils « fa­vo­ri­sant la dé­mo­cra­tie lo­cale, comme les co­mi­tés de quar­tier, un conseil mu­ni­ci­pal des en­fants », l’ur­ba­nisme se­ra bien la « prio­ri­té nu­mé­ro 1. Il s’agit de stop­per l’ur­ba­ni­sa­tion anar­chique et de ré­vi­ser le Plu tout en res­pec­tant la loi Sru », ex­plique Fran­çoise Nord­mann.

« À l’écoute des Beau­cham­pois »

Les nou­veaux élus vont com­man­der une étude qui du­re­ra « entre trois et six mois ». Après une cam­pagne où ap­pa­rem­ment les coups ont vo­lé bas, la fu­ture maire es­time que « les élec­teurs ont cru en notre pro­jet et fait le constat de l’échec de Mme Oc­cis. Mais il ne s’agit pas d’être dans la re­vanche. Nous vou­lons être à l’écoute des Beau­cham­pois, tra­vailler avec eux, y com­pris avec l’op­po­si­tion ».

Fran­cine Oc­cis, de son cô­té, a confié qu’elle comp­tait da­van­tage se « consa­crer à sa vie de fa­mille » et ex­pri­mé son « in­quié­tude de voir dé­cons­truits ce que nous avons fait et que les dé­penses de fonc­tion­ne­ment re­partent à la hausse ».

L’at­taque fait ré­agir Fran­çoise Nord­mann. « Elle n’a pas à s’in­quié­ter. On est là pour construire pas dé­cons­truire. Par ailleurs, qu’avons-nous vu de construit ? On a sur­tout vu de belles mai­sons abat­tues et des pro­mo­teurs en­va­hir la ville. On n’a pas de rai­son d’en­le­ver des choses mises en place, mais je n’en vois pas beau­coup. Et on ne va pas di­la­pi­der l’ar­gent des contri­buables non plus ».

Di­manche soir, la fu­ture maire a pro­mis de « sol­li­ci­ter » les ha­bi­tants « sur les grands pro­jets ». « On construi­ra en­semble pour faire de Beau­champ une ville à notre image à nous », a lan­cé iro­ni­que­ment Pa­trick Planche. Le conseil mu­ni­ci­pal au­ra lieu ven­dre­di à 19h en mairie.

Fran­çoise Nord­mann, di­manche soir à l’hô­tel de ville.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.