Dix ans de pri­son pour avoir ten­té de tuer sa femme

La Gazette du Val d'Oise - - Faits Divers Et Justice - Maxime LAFFIAC

Vic­time de la ja­lou­sie meu­trière de son ex-ma­ri, Ly­die avait été poi­gnar­dée à de mul­tiples re­prises par ce der­nier. Hos­pi­ta­li­sée entre la vie et la mort, la mère de fa­mille avait été plon­gée du­rant plu­sieus jours dans le co­ma. Deux ans et de­mi après les faits, Da­niel L. com­pa­rais­sait, lun­di 6 et mar­di 7 no­vembre, de­vant la cour d’as­sises du Vald’Oise pour ten­ta­tive de meurtre sur son ex-femme. L’homme, âgé de 58 ans, a été condam­né à dix ans de ré­clu­sion cri­mi­nelle.

Le drame re­monte à la nuit du 10 juin 2015 alors que le couple était sur le point de se sé­pa­rer. Si Ly­die avait ras­sem­blé ses affaires pour un dé­part pré­vu quelques jours plus tard de leur do­mi­cile, à Ar­gen­teuil, elle oc­cu­pait tou­jours la mai­son, dor­mant sur le ca­na­pé, tan­dis que son ex-ma­ri oc­cu­pait dans la chambre.

Cette nuit-là, la femme d’une cin­quan­taine d’an­née se ré­veille, sen­tant une pré­sence. Elle al­lume la lampe et voit, hor­ri­fiée, son ex-ma­ri qui se dresse de­vant elle, un cou­teau à la main. « Il m’a alors dit : Tu vas mou­rir, je vais te tuer », se sou­vient Ly­die. Da­niel L. lui as­sène alors un pre­mier coup de cou­teau, l’em­pê­chant en même temps de se re­le­ver, puis la frappe à plu­sieurs re­prises dans le dos. Main­te­nue de force sur le ca­na­pé, la vic­time sup­plie son agres­seur d’ap­pe­ler les secours, en vain. C’est lors­qu’elle évoque leur fils unique, Ma­thieu, qu’il dé­cide de se cal­mer. « Il a ac­cep­té de po­ser le cou­teau », ex­plique-t-elle.

Ly­die lui as­sure qu’elle ne por­te­rai pas plainte et fi­nit par convainre Da­niel L. de la lais­ser con­tac­ter leur fils. C’est ce der­nier qui alerte les secours. Em­me­née à l’ho­pi­tal, la mère de fa­mille frôle la mort et tombe dans le co­ma pen­dant plu­sieurs jours.

Du­rant le pro­cès, si Da­niel L. a re­con­nu les coups por­tés à l’en­contre de son ex-femme, il a as­su­ré n’avoir « ja­mais vou­lu la tuer. Je l’ai en­ten­du par­ler d’un homme au té­lé­phone et je ne l’ai pas sup­por­té », ex­plique-t-il. « C’est grâce à son fils qu’elle est en­core en vie et non grâce à lui », re­lève l’avo­cate de Ly­die. « Je vou­drais qu’elle soit heu­reuse. Et qu’elle n’ait pas peur de moi dans l’ave­nir », à lâ­ché l’ac­cu­sé à la fin du pro­cès.

Poi­gnar­dée en pleine nuit

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.