Le Clec ba­lance entre sa­tis­fac­tion et in­quié­tude

La Gazette du Val d'Oise - - La Vallée De L’oise - Thier­ry RAY­NAL

C’est l’une des plus grosses as­so­cia­tions mul­ti-ac­ti­vi­tés de l’Oise. À Cham­bly, le Clec est un vrai mo­nu­ment. Créé en 1960, le Cercle des loi­sirs édu­ca­tifs de Cham­bly compte 1 351 adhé­rents, is­sus de quinze com­munes de l’Oise et du Val-d’Oise. « Nous avons en­re­gis­tré une hausse de 1 %, a ex­pli­qué le jeune pré­sident Ké­vin Po­tet lors de l’as­sem­blée gé­né­rale qui s’est te­nue sa­me­di 3 fé­vrier, en mai­rie de Cham­bly. Ce­la pa­raît anec­do­tique, mais on re­vient de loin. »

Après avoir at­teint les 1 500 membres en 2013, la courbe était en baisse constante, « en rai­son de la fer­me­ture du gym­nase de Mou­lin-Neuf qui était uti­li­sé par notre sec­tion rol­ler (Ndlr : 80 li­cen­ciés) et le dé­part de notre équipe de foot­ball amé­ri­cain à Mé­ru ». Les femmes res­tent ma­jo­ri­taires (71 %) et la tranche d’âge la plus re­pré­sen­tée est celle des 6-15 ans (33 %) pour une moyenne d’âge de 30 ans.

Vivre en­semble

« Au fil des sai­sons, nous par­ti­ci­pons à notre fa­çon au vivre en­semble », rap­pelle Ké­vin Po­tet, à la tête d’un con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion de vingt et un membres. Le Clec, qui compte douze sa­la­riés, peut aus­si s’ap­puyer sur trente-cinq ani­ma­teurs. « Nous sommes une force vive de cin­quante per­sonnes », ré­sume le pré­sident.

L’as­so­cia­tion, di­ri­gée par Ro­bin Co­sen­ti­no, pro­pose trente ac­ti­vi­tés, spor­tives pour la ma­jo­ri­té (réunis­sant 31 % des membres), mais aus­si de loi­sirs, dé­tente ou de danse. Or­ga­ni­sa­teur des Mé­dié­vales – les an­nées im­paires – et d’un fes­ti­val de folk­lore – la 13e édi­tion se tien­dra du 3 au 8 juillet – le Clec tient des fi­nances saines avec un ex­cé­dent de 8 370 € sur le der­nier exer­cice.

Tout irait pour le mieux si l’as­so­cia­tion ne connais­sait pas des sou­cis avec son lo­cal dont elle est lo­ca­taire. Les murs de cette mai­son de ville tombent en ruine. « C’est une vraie in­quié­tude, souffle Ké­vin Po­tet. Il fau­drait que la mai­rie prenne un ar­rê­té de mise en pé­ril, pour de­man­der au pro­prié­taire d’ef­fec­tuer des tra­vaux ou qu’il vende. Ou bien, es­sayons de le convaincre de vendre à la mai­rie. Nous pour­rions ré­cu­pé­rer le bâ­ti­ment en ac­cep­tant une baisse de sub­ven­tion. » Tou­jours du cô­té des in­fra­struc­tures, le Clec pro­fi­te­ra de la ré­ou­ver­ture – en 2019 – de la salle Pierre-Sé­mard ra­che­tée par la com­mune à la Sncf. Sa troupe de théâtre du Be­hourd trou­ve­rait ain­si une scène pour ses re­pré­sen­ta­tions.

Ro­bin Co­sen­ti­no (di­rec­teur du Clec, à gauche) et Ké­vin Po­tet, le pré­sident de l’as­so­cia­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.