Un site pour trou­ver un em­ploi près de chez soi

Le site « Rois­sy dev em­ploi » vise à ras­sem­bler les an­nonces de re­cru­te­ment de l’ag­glo­mé­ra­tion Rois­sy Pays de France. Le site in­tègre au­jourd’hui les communes de Seine-et-Marne qui ont re­joint cette in­ter­com­mu­na­li­té le 1er jan­vier der­nier.

La Marne (Meaux) - - La Une - Axelle Vaisse

Pré­pa­ra­teur de com­mandes à Dam­mar­tin-en-Goële, cui­si­nier au Mes­nil-Ame­lot ou res­pon­sable de rayon à Long­per­rier ?

La pla­te­forme web « Rois­sy dev em­ploi » ras­semble dif­fé­rentes an­nonces pour des postes, tous ba­sés sur le ter­ri­toire de la Com­mu­nau­té d’ag­glo­mé­ra­tion Rois­sy Pays de France. De­puis le 22 sep­tembre, les 17 communes seine-et-mar­naises qui ont re­joint l’in­ter­com­mu­na­li­té le 1er jan­vier, y sont elles aus­si re­pré­sen­tées.

Por­tée par l’agence de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique de l’ag­glo­mé­ra­tion, bap­ti­sée Rois­sy dé­ve­lop­pe­ment, cette pla­te­forme s’adresse aux ha­bi­tants du ter­ri­toire en re­cherche d’un em­ploi, d’un contrat d’al­ter­nance, d’un stage ou même d’une for­ma­tion. Elle a été dé­ve­lop­pée par la start-up Tag em­ploi.

Son ob­jec­tif ? « Faire en sorte qu’il y ait une adé­qua­tion plus forte entre l’offre et la de­mande d’em­ploi, ex­plique Agnès Cou­dray, di­rec­trice gé­né­rale de Rois­sy dé­ve­lop­pe­ment. On a des taux de chô­mage as­sez éle­vés sur le ter­ri­toire, ce qui n’est pas en connexion avec l’ac­ti­vi­té que l’on connaît. »

L’ag­glo­mé­ra­tion compte pas moins de 17 500 en­tre­prises. Par­mi les sec­teurs en ten­sion, l’hô­tel­le­rie-res­tau­ra­tion, la lo­gis­tique, le com­merce et toutes les ac­ti­vi­tés liés à l’aé­ro­port.

L’ou­til « Rois­sy dev em­ploi » per­met d’ef­fec­tuer une re­cherche par mé­tier, par sec­teur d’ac­ti­vi­té, par ville ou grâce à tout autre mot-clé.

Il réunit en moyenne chaque jour 2 000 à 3 000 an­nonces. Elles sont is­sues de tous les sites d’offres de re­cru­te­ment, qu’ils soient spé­cia­li­sés dans un sec­teur ou gé­né­ra­listes, comme le­bon­coin.fr, Aler­te­job.com ou en­core Vi­vas­treet. com.

Lors­qu’il clique sur l’in­ti­tu­lé de l’an­nonce, le de­man­deur d’em­ploi est re­di­ri­gé sur le site où elle a été pos­tée.

« C’est un mé­ta­mo­teur qui capte les offres d’em­ploi au­près de dif­fé­rents sites pour­suit Agnès Cou­dray. Charge à lui, en­suite, de faire le tri et de sup­pri­mer les an­nonces ne lui sem­blant pas fiables.

« Une en­tre­prise peut aus­si être ac­trice en dé­po­sant di­rec­te­ment des offres », pré­cise la di­rec­trice gé­né­rale de Rois­sy dé­ve­lop­pe­ment.

Chaque jour, le mé­ta­mo­teur vé­ri­fie que les an­nonces qu’il re­laie sont tou­jours d’ac­tua­li­té, pour évi­ter de pro­po­ser des offres sup­pri­mées.

Pour l’ag­glo­mé­ra­tion, cet ou­til re­pré­sente un in­ves­tis­se­ment de 17 000 € par an sur 3 ans, ou plus en cas de re­nou­vel­le­ment.

Le site « Rois­sy dev em­ploi » per­met de cher­cher des an­nonces de proxi­mi­té. (capture d’écran)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.