La Fer­té : une mai­son de san­té dans l’Au­berge de Con­dé ?

Les élus du Pays fer­tois ont bud­gé­té la somme né­ces­saire à l’achat de l’Au­berge, fer­mée de­puis plu­sieurs an­nées. Une somme im­por­tante qui ne convainc pas tous les élus.

La Marne (Meaux) - - La Une -

Nous l’évo­quions dans notre édi­tion du 1er mars, les élus du Pays fer­tois en­vi­sagent d’ac­qué­rir l’Au­berge de Con­dé, si­tuée à La Fer­té-sous-Jouarre pour la trans­for­mer en mai­son de san­té.

Lors du der­nier conseil com­mu­nau­taire, ce point a fait dé­bat, no­tam­ment sur la somme à mo­bi­li­ser pour ache­ter les lieux, à sa­voir 1 200 000 €. Les élus ont en ef­fet évo­qué un nou­vel em­prunt né­ces­saire pour de­ve­nir pro­prié­taire de l’Au­berge, même si le Pays fer­tois es­père bien ré­cu­pé­rer une par­tie de la somme en­ga­gée. Les élus en­vi­sagent de vendre une par­tie du bâ­ti­ment à des pro­fes­sion­nels de san­té et de louer le reste des lo­caux.

Trois réunions avec des pro­fes­sion­nels de san­té ont dé­jà eu lieu, en ef­fet, « d’ici cinq ans,

près de la moi­tié des gé­né­ra­listes se­ront à la re­traite », a ex­pli­qué So­nia Pez­zet­ta, élue fer­toise. Et celle-ci de pour­suivre, « Il faut donc ab­so­lu­ment faire ve­nir de nou­veaux mé­de­cins et le seul moyen d’y par­ve­nir est une mai­son de san­té, car les jeunes mé­de­cins ne veulent plus tra­vailler seuls. »

Mais dans un contexte bud­gé­taire ser­ré, tous les élus du Pays fer­tois ne par­tagent pas l’en­thou­siasme du pré­sident. No­tam­ment Na­tha­lie Pierre, an­cien maire de La Fer­té, et Fabien Val­lée, maire de Jouarre. Comme cinq autres élus, ils ont vo­té contre ce bud­get.

Fabien Val­lée re­grette que le Pays fer­tois n’ait pas réa­li­sé de mo­dé­li­sa­tion de l’em­prunt : « Je com­prends que la com­mu­nau­té de com­munes in­ves­tisse dans la san­té, mais pas sans connaître le poids fi­nan­cier de cet em­prunt. Nous n’avons con­nais­sance

ni du poids de la dette, ni du coût de fonc­tion­ne­ment de cette mai­son de san­té et je n’ai pas vu non plus de lettre de l’Agence ré­gio­nale de san­té prête à nous suivre sur le dos­sier. »

De son cô­té, Na­tha­lie Pierre dé­nonce le « coût exor­bi­tant de ce pro­jet ». Au­drey Gruaz

50 % des gé­né­ra­listes en re­traite

L’Au­berge de Con­dé a fer­mé ses portes en juillet 2014.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.