L’Amap pré­pare sa deuxième sai­son

La Marne (Meaux) - - Crécy-la-chapelle -

« C’est une réus­site. De l’avis una­nime des ama­piens, la qua­li­té est au ren­dez-vous tout comme les quan­ti­tés li­vrées qui per­mettent même à des vé­gé­ta­riens comme mon épouse et moi de ne plus ache­ter de lé­gumes ailleurs. » Ch­ris­tian Haïs­sat est un pré­sident heu­reux. L’as­so­cia­tion pour le main­tien de l’agri­cul­ture pay­sanne (Amap) de Coutevroult, ou­verte en mai 2016, pré­pare sa deuxième sai­son avec dé­jà 53 adhé­rents. Le par­te­na­riat avec Clau­dine Ver­meu­len, ma­raî­chère à Che­ry-Char­teuve, dans l’Aisne, est re­con­duit.

Un pa­nier chaque se­maine

Cha­cun des ama­piens de­vra s’en­ga­ger à nou­veau pour une an­née à par­tir du 1er juin pro­chain. Il re­ce­vra ain­si chaque se­maine, ou quin­zaine en basse sai­son, un pa­nier com­po­sé de pro­duits de sai­son is­sus de l’agri­cul­ture bio­lo­gique, pour 12 ou 18 € se­lon la taille dé­si­rée. « Une par­tie de nos adhé­rents ne pour­sui­vront pas l’ex­pé­rience car ça ne cor­res­pond pas à ce qu’ils at­ten­daient, ad­met Ch­ris­tian Haïs­sat. Mais nous al­lons conser­ver la plu­part d’entre eux et de nou­veaux vont nous re­joindre pour as­su­rer à Clau­dine une ren­trée d’ar­gent suf­fi­sante pour faire vivre son ex­ploi­ta­tion. »

Pour la ma­raî­chère, la pre­mière an­née a été sa­tis­fai­sante même si la mé­téo ne l’a pas fa­vo­ri­sée avec les inon­da­tions du prin­temps et les averses de grêle du­rant l’été. « Les membres de l’Amap sont très sym­pas, nom­breux sont ceux qui sont ve­nus nous voir et nous ai­der sur l’ex­ploi­ta­tion. Les dis­tri­bu­tions sont des lieux d’échange qui per­mettent d’avoir des re­tours chaque se­maine. Par exemple, de nom­breux ama­piens ont de­man­dé plus de ha­ri­cots verts donc nous avons aug­men­té la sur­face dé­diée à ce lé­gume cette an­née », ex­plique-t-elle.

Des ama­piens en­thou­siastes

Véronique, cou­te­vroul­toise, a re­dé­cou­vert grâce à l’Amap la sa­veur des choux de Bruxelles et s’est re­mise à man­ger des poi­reaux en vi­nai­grette : « Tout est meilleur. Les ca­rottes ont une cou­leur moins vive mais un goût su­per, les sa­lades se conservent long­temps sans pro­blème, rien à voir avec les pro­duits de su­per­mar­ché ! »

Flo­rence, de Vou­lan­gis, ne pour­sui­vra pas l’aven­ture car la contrainte du jeu­di soir est trop dif­fi­cile à te­nir pour elle. Mais elle re­con­naît que l’Amap l’a pous­sée à cui­si­ner des lé­gumes, elle qui était plus pâtes et riz, par fa­ci­li­té.

Sé­ve­rine, qui prend un grand pa­nier pour son couple et ses deux en­fants, re­con­dui­ra son adhé­sion avec en­thou­siasme : « Même les en­fants adorent. Les quan­ti­tés sont suf­fi­santes, même si je pré­fè­re­rais plus de fruits… »

En ef­fet, les fraises ont souf­fert de la mé­téo l’an pas­sé et, pour les pommes, le ver­ger a en­core be­soin de quelques an­nées pour se dé­ve­lop­per. La contre­par­tie à ac­cep­ter pour dé­gus­ter des pro­duits de qua­li­té.

Adhé­sion à l’Amap par mail : amap.coutevroult@ ya­hoo.fr. Ins­crip­tion pos­sible aus­si en mai­rie les sa­me­dis 6 mai et 3 juin, de 9 h à 11 h 30, au­près de Ch­ris­tian Haïs­sat.

Sé­ve­rine ré­cu­père son pa­nier à la dis­tri­bu­tion du jeu­di. Sa­tis­faite, elle compte re­con­duire son adhé­sion cette an­née.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.