Il s’au­to­mu­tile et ac­cuse sa com­pagne

La Marne (Meaux) - - Tribunal -

Pen­dant des mois, Ch­ris­tophe a ac­cu­sé sa com­pagne de vio­lences conju­gales. Le jour du pro­cès, mer­cre­di 6 sep­tembre, l’homme s’est ré­trac­té. Il a as­su­ré s’être au­to­mu­ti­lé.

C’est au tri­bu­nal de Meaux que Lae­ti­tia et Ch­ris­tophe ont ré­glé leurs pro­blèmes conju­gaux. Le ma­ri ac­cu­sait sa femme de l’avoir frap­pé avec un cou­teau. Les faits re­montent au 25 fé­vrier 2017.

Aux alen­tours de 21 h 30, Ch­ris­tophe s’est im­mé­dia­te­ment em­por­té en en­ten­dant les deux en­fants jouer seuls dans le bain. Sans at­tendre d’avoir ran­gé sa mal­lette d’ou­tillage, il a adres­sé des re­proches à Lae­ti­tia. Le ton est vite mon­té et des in­sultes ont été échan­gées. Mais quand elle a pris un tour­ne­vis, il s’est sen­ti me­na­cé et l’a pla­quée au sol, sur la mo­quette, pour l’em­pê­cher de faire une bê­tise. Se­lon les pro­pos de l’homme, à peine le dos tour­né, elle a sai­si un cou­teau à laine de verre et l’a bles­sé.

De son cô­té, Lae­ti­tia a four­ni une tout autre ex­pli­ca­tion. Con­fuse sur les vé­ri­tables rai­sons de l’al­ter­ca­tion, elle a af­fir­mé que leurs deux jeunes en­fants n’étaient pas en cause. Ils étaient dé­jà cou­chés et dor­maient. Ch­ris­tophe s’est éner­vé aus­si­tôt ren­tré. Dès qu’il a com­men­cé à l’in­ju­rier, elle a sor­ti son té­lé­phone pour en­re­gis­trer la scène. Mais de rage, il lui a ar­ra­ché l’ap­pa­reil des mains et l’a pous­sée contre le mur en lui ser­rant le cou. Elle a alors « pé­té un plomb » et lui a as­sé­né une gifle. Très en co­lère, il a pris un cou­teau dans ses ou­tils, s’est fait une en­taille lui-même et lui a mis entre les mains en hur­lant : « Tes em­preintes se­ront des­sus ».

Quand les gen­darmes sont ar­ri­vés vers 23 h 45 au do­mi­cile de Ch­ris­tophe et Lae­ti­tia pour mettre fin à la vio­lente dis­pute conju­gale, ils ont trou­vé le ma­ri as­sis dans un coin, la jambe en­san­glan­tée. Le mé­de­cin des UMJ (Uni­té Mé­di­co-Ju­di­ciaire), après constat d’une plaie de trois cen­ti­mètres chez l’un, d’hé­ma­tomes chez l’autre, leur a ac­cor­dé à cha­cun trois jours d’ITT (In­ca­pa­ci­té To­tale de Tra­vail).

Au­to­mu­ti­la­tion

Ch­ris­tophe est ar­ri­vé dans le box du tri­bu­nal sous es­corte, mer­cre­di 6 sep­tembre. Il a été in­car­cé­ré à l’is­sue d’un ju­ge­ment pro­non­cé mer­cre­di 28 juin ; il avait éco­pé de dix mois de pri­son. Il avait ba­foué une in­ter­dic­tion de contact avec sa com­pagne, consom­mé des pro­duits stu­pé­fiants et pro­vo­qué un ac­ci­dent rou­tier dont il avait ten­té de trans­fé­rer la res­pon­sa­bi­li­té sur son épouse. À cette peine, se sont ajou­tés six mois de sur­sis ré­vo­qué.

À peine in­ter­ro­gé par la pré­si­dente, Ch­ris­tophe a re­ti­ré son ac­cu­sa­tion contre Lae­ti­tia. Il a re­con­nu s’être en­taillé la cuisse lui-même. Il a jus­ti­fié son com­por­te­ment par une ad­dic­tion aux cal­mants et an­ti­dé­pres­seurs. Une nou­velle condam­na­tion à six mois de pri­son avec sur­sis – mise à l’épreuve, as­sor­tie d’une obli­ga­tion de soins, s’est ajou­tée aux dix-sept autres fi­gu­rant dé­jà à son ca­sier. Lae­ti­tia n’a éco­pé que d’un mois de pri­son avec sur­sis.

Avant de lais­ser par­tir le couple, la pré­si­dente leur a adres­sé une mise en garde sur le risque d’un pla­ce­ment des deux jeunes en­fants en cas de nou­velle ré­ci­dive.

« Tes em­preintes se­ront des­sus »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.