PLUS FORT QUE LA SÉ­CHE­RESSE

La Recherche - - ACTUALITES -

Le tar­di­grade, ani­mal mi­cro­sco­pique, peut ré­sis­ter à des sé­che­resses ex­trêmes. Mais toutes les es­pèces ne sont pas aus­si ef­fi­caces à ce jeu-là. La rai­son ? Des va­ria­tions dans l’ex­pres­sion des gènes à l’ori­gine de cette ca­pa­ci­té, par ailleurs iden­tiques d’une es­pèce à l’autre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.