PHY­SIQUE RE­PRO­DUC­TIBLE

La Recherche - - Courrier -

Dans votre in­té­res­sant dos­sier sur la re­pro­duc­ti­bi­li­té des ré­sul­tats, il est écrit que, pour la phy­sique des hautes éner­gies, il est in­en­vi­sa­geable de répéter une ob­ser­va­tion ou un ré­sul­tat ( La Re­cherche n° 525-526, p. 116). Si nous pre­nons le cas des ex­pé­riences im­plan­tées au­près du LHC (le grand col­li­sion­neur de ha­drons du Cern), qui re­pré­sentent des dis­po­si­tifs uniques au monde, cette af­fir­ma­tion est fausse. D’abord en rai­son de la du­rée pen­dant la­quelle les ex­pé­ri­men­ta­tions sont me­nées : le col­li­sion­neur a four­ni ses pre­mières don­nées en 2009 et va fonc­tion­ner jus­qu’en 2039. Les ex­pé­riences ont donc la pos­si­bi­li­té de répéter à loisir les me­sures concer­nant un pro­ces­sus phy­sique don­né, avec des amé­lio­ra­tions constantes des per­for­mances des ap­pa­reillages et du col­li­sion­neur. La se­conde rai­son est que plusieurs ex­pé­riences au­près du LHC ac­cèdent aux mêmes types de me­sures, avec des ap­pa­reillages aux choix tech­no­lo­giques dif­fé­rents. Une dé­cou­verte dans une ex­pé­rience doit donc se re­trou­ver dans une autre, avec la même qua­li­té de ré­sul­tat, quels que soient le dis­po­si­tif et le ca­nal de phy­sique étu­diés. Deux bons exemples : la dé­cou­verte du bo­son de Higgs par At­las et CMS ; et la confir­ma­tion, par ces deux ex­pé­riences, de la non-dé­cou­verte de la fa­meuse par­ti­cule X de très haute masse. Fran­çois Va­zeille, di­rec­teur de re­cherche émé­rite au la­bo­ra­toire de phy­sique de Cler­mont-Fer­rand

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.