UNE CROIS­SANCE CÉ­RÉ­BRALE PLUS LENTE

La Recherche - - Actualités -

L’ana­lyse d’un sque­lette d’en­fant néan­der­ta­lien, mort vers l’âge de 7 ans, sug­gère que leur cer­veau met­tait plus de temps à at­teindre son vo­lume adulte que le nôtre. Il avait at­teint 87 % du vo­lume crâ­nien néan­der­ta­lien adulte. Au même âge, notre crâne at­teint 95 % du vo­lume adulte.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.