A CRACK IN CREATION

Jen­ni­fer Doud­na et Sa­muel Stern­berg

La Recherche - - Livres -

Il y a dix ans, mo­di­fier le gé­nome d’un or­ga­nisme vi­vant était com­pli­qué, long et cher. De­puis la dé­cou­verte d’un nou­veau pro­cé­dé, dé­nom­mé CRISPR-Cas9, c’est fa­cile, ra­pide et fiable. De vastes ho­ri­zons de ma­ni­pu­la­tions gé­né­tiques s’ouvrent aux cher­cheurs, pour éli­mi­ner des ma­la­dies, mais aus­si trans­for­mer des or­ga­nismes vi­vants. L’im­pact sur la so­cié­té, la faune et la flore s’an­nonce très im­por­tant. Aus­si y a-t-il ur­gence à com­prendre de quoi il re­tourne exac­te­ment. Ce livre qui re­late com­ment cette dé­cou­verte a été réa­li­sée est écrit par l’une des prin­ci­pales ac­trices de cette aven­ture scien­ti­fique, Jen­ni­fer Doud­na, pro­fes­seure de bio­lo­gie mo­lé­cu­laire à l’uni­ver­si­té de Ca­li­for­nie. Elle s’est as­so­ciée à son an­cien étu­diant, Sa­muel Stern­berg, mais le livre est écrit à la pre­mière per­sonne. L’his­toire com­mence il y a quelques dé­cen­nies, quand des cher­cheurs re­marquent que des bac­té­ries conservent dans leur gé­nome, de courtes sé­quences ADN qui pro­viennent de vi­rus qui les at­taquent. Ces sé­quences per­mettent aux bac­té­ries de re­pé­rer ces pré­da­teurs en cas de nou­velles at­taques et de les dé­truire grâce à une en­zyme qui dé­coupe le gé­nome vi­ral au ni­veau de ces courtes sé­quences. À tra­vers ce sys­tème im­mu­ni­taire, ces cher­cheurs ve­naient de dé­cou­vrir un mé­ca­nisme de dé­cou­page de sé­quences d’ADN très per­for­mant. L’étape sui­vante, en 2012, consis­ta à trou­ver un moyen d’uti­li­ser ces en­zymes pour dé­cou­per pré­ci­sé­ment des bouts d’ADN dans n’im­porte quelle cel­lule et à les rem­pla­cer par des bouts d’ADN de son choix. Le pro­cé­dé des ci­seaux mo­lé­cu­laires CRISPR-Cas9 était né. Très ra­pi­de­ment, il sus­ci­ta un fort in­té­rêt au­tant dans la com­mu­nau­té scien­ti­fique que chez les in­ves­tis­seurs. Avec une telle prouesse bio­mé­di­cale, il y a beau­coup d’ar­gent à se faire. Mais ce pro­cé­dé de ma­ni­pu­la­tion gé­né­tique sou­lève nombre de ques­tions éthiques. En ce qui concerne l’hu­main, faut-il uni­que­ment ma­ni­pu­ler des cel­lules so­ma­tiques ou peut-on in­ter­ve­nir sur des cel­lules ger­mi­nales de sorte que les mo­di­fi­ca­tions du gé­nome se trans­met­tront de gé­né­ra­tion en gé­né­ra­tion ? Plu­tôt ré­ti­cente sur cette der­nière pers­pec­tive au dé­but de ses re­cherches, Jen­ni­fer Doud­na s’avoue fi­na­le­ment plus ou­verte étant don­né la fia­bi­li­té des ma­ni­pu­la­tions que l’on peut main­te­nant ef­fec­tuer. Le dé­bat n’est pas fer­mé. Avec ce livre, elle ap­porte des in­for­ma­tions im­por­tantes pour y par­ti­ci­per… Tho­mas Le­pel­tier, cher­cheur in­dé­pen­dant, Ox­ford. The Bo­dley Head, 2017, 304 p., £20.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.