Contexte

La Recherche - - Fondamentaux -

Au­jourd’hui, le diag­nos­tic d’ano­ma­lies chez le foe­tus re­pose sur deux exa­mens in­va­sifs, fiables mais res­pon­sables de fausses couches dans 1 % des cas. L’iden­ti­fi­ca­tion de l’ADN foe­tal cir­cu­lant dans le sang de la mère, en 1997, a per­mis la mise au point de tests de dé­pis­tage non in­va­sifs. En France, la Haute autorité de san­té a au­to­ri­sé leur uti­li­sa­tion pour dé­pis­ter la tri­so­mie 21.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.