LA SÉ­LEC­TION DU MOIS

Lu par Da­nièle Bour­cier et Pek Van An­del

La Recherche - - Sommaire - Ma­rio Li­vio

Les er­reurs peuvent être fa­bu­leuses, sur­tout si elles sont com­mises par des gé­nies. À tra­vers nos ex­pé­riences, et celles plus éla­bo­rées des sa­vants, elles par­ti­cipent de notre com­pré­hen­sion du monde. Comme le di­sait le phy­si­cien Léo­pold In­feld, as­sis­tant d’Al­bert Ein­stein, dans son com­men­taire de 1949 sur l’ar­ticle de ce der­nier sur la cos­mo­lo­gie, « une so­lu­tion in­exacte à un pro­blème fon­da­men­tal peut être in­com­pa­ra­ble­ment plus im­por­tante qu’une so­lu­tion exacte à un pro­blème tri­vial et sans in­té­rêt » . Ma­rio Li­vio, as­tro­phy­si­cien et cher­cheur à l’Ins­ti­tut scien­ti­fique du té­les­cope spa­tial à Bal­ti­more, aux États-Unis, au­teur de nom­breux ou­vrages de vul­ga­ri­sa­tion, dé­fend dans ce livre une thèse plus am­bi­tieuse et plus ori­gi­nale. Il pré­sente les er­reurs de cinq géants de la science pour mon­trer que les voies de la dé­cou­verte sont pa­vées d’er­reurs et de man­que­ments, et que plus les dé­cou­vertes sont im­por­tantes, plus les voies pour y par­ve­nir ont été er­ra­tiques. Charles Dar­win, Lord Kel­vin, Li­nus Pau­ling, Fred Hoyle, Al­bert Ein­stein sont des scien­ti­fiques in­con­tes­tés, mais ils se sont tous trom­pés sur cer­tains as­pects im­por­tants de leurs re­cherches. Charles Dar­win, à qui l’on doit la théo­rie de l’évolution, n’était pas un ex­cellent ma­thé­ma­ti­cien. Il ne connais­sait pas l’ap­proche pro­ba­bi­liste (qui avait ins­pi­ré Men­del) et avait in­tro­duit le concept flou de « di­lu­tion » pour main­te­nir l’intégrité d’une po­pu­la­tion par rap­port à la ten­dance des in­di­vi­dus à s’écar­ter de leur as­pect moyen. Lord Kel­vin, phy­si­cien très en vue à la fin du XIXe siècle, a certes ga­gné la ba­taille de la no­tion d’un temps dé­fi­ni – et non illi­mi­té – pour l’âge de la Terre, mais il se trom­pa lour­de­ment sur son âge exact, éva­lué au­jourd’hui à 4,54 mil­liards d’an­nées, soit près de 50 fois plus que l’es­ti­ma­tion de Kel­vin. Le cé­lèbre chi­miste Li­nus Pau­ling dé­voi­la en 1950, au cours d’une con­fé­rence sa­vam­ment mise en scène, qu’il avait trou­vé une so­lu­tion à l’un des plus grands mys­tères de la vie : la struc­ture mo­lé­cu­laire de nom­breuses pro­téines. Ce­pen­dant, le mo­dèle d’ADN de Pau­ling était faux, en rai­son d’une gros­sière er­reur de chi­mie élé­men­taire (l’aci­di­té de l’ADN). L’as­tro­phy­si­cien Fred Hoyle, par­ti­san de la théo­rie de l’Uni­vers sta­tion­naire, se four­voya par une at­ti­tude in­flexible sur le Big Bang, mal­gré les don­nées fac­tuelles qui étaient contre son idée. En­fin, Al­bert Ein­stein com­mit une er­reur sur­pre­nante en in­tro­dui­sant la constante cos­mo­lo­gique afin d’ob­te­nir un Uni­vers sta­tique – « la plus grosse bourde de sa vie » , au­rait-il af­fir­mé. Ce que montre d’abord le ré­cit de ces cas, c’est que ces er­reurs ont eu des ef­fets bé­né­fiques, pour la dé­cou­verte vi­sée mais aus­si pour la re­cherche en gé­né­ral. Elles ont ou­vert de vifs dé­bats, car la cri­tique et la ré­fu­ta­tion sont au coeur de la com­pé­ti­tion scien­ti­fique. En­suite, on voit que ces er­reurs viennent sou­vent non de fautes de cal­cul ou de ma­ni­pu­la­tion, mais de blo­cages psy­cho­lo­giques ou concep­tuels, voire d’ob­ses­sions, in­ex­pli­cables chez de tels in­ven­teurs. Les mé­ca­nismes de dé­fense se mettent en place contre les réa­li­tés ex­ternes : c’est le fa­meux dé­ni, éla­bo­ré par Sig­mund Freud, qui ap­pa­raît clai­re­ment dans la ré­ac­tion de Hoyle. Les pré­ju­gés es­thé­tiques peuvent aus­si in­ter­ve­nir, comme dans le cas d’Ein­stein. En­fin, la mé­thode scien­ti­fique, dé­fi­nie gé­né­ra­le­ment comme hy­po­thé­ti­co-dé­duc­tive, est une construc­tion idéa­li­sée de la fa­çon dont se fait réel­le­ment la re­cherche. Sé­ren­di­pi­té, ha­sard des ren­contres, âpre­té des dé­bats : au­tant de res­sources qui conduisent aus­si vers les che­mins de la dé­cou­verte.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.