DES COM­PLI­CA­TIONS AU SER­VICE D’UNE LEC­TURE RA­DI­CALE DU TEMPS

ENTRE SON DE­SI­GN UNIQUE INS­PI­RÉ DES COMP­TEURS AN­CIENS ET SES TROIS COM­PLI­CA­TIONS SWISS MADE, RESERVOIR SE SIN­GU­LA­RISE DANS LE PAY­SAGE HOR­LO­GER.

La Revue des Montres - - RDM WORLD / BOUTIQUES -

François Mo­reau avait de­vant lui le confort d’une car­rière ban­caire toute tra­cée. Pour­tant, il quitte tout pour se consa­crer à son rêve d’en­fant et créer sa marque Reservoir. Il fait alors le choix de lan­cer une col­lec­tion de montres abor­dables, mais do­tées de com­pli­ca­tions ha­bi­tuel­le­ment ré­ser­vées aux mo­dèles plus oné­reux, tout en y ajou­tant une di­men­sion lu­dique. Au pro­gramme de chaque ligne, il im­pose les mêmes ca­rac­té­ris­tiques : une ré­serve de marche, une heure sautante, un quan­tième et sur­tout une gi­gan­tesque mi­nute ré­tro­grade qui ba­laie le ca­dran sur 240 de­grés. Dans un drôle de bal­let per­pé­tuel qui rythme les heures, l’unique ai­guille des ca­drans Reservoir ré­tro­grade toutes les 60 mi­nutes et im­prime le ca­rac­tère de la marque. L’ori­gi­na­li­té de la lec­ture – à la­quelle le pro­prié­taire s’ha­bi­tue très vite – ré­side dans la vi­sion op­ti­miste et en­cou­ra­geante du temps qui passe. En ef­fet, chaque heure qui dé­bute s’ouvre, comme neuve, sur de nou­velles pers­pec­tives et de nou­velles chances d’en­tre­prendre quelque chose. Tel un mes­sage dis­cret mar­quant le temps qui s’écoule, le pas­sage à l’heure sui­vante s’ac­com­pagne d’un lé­ger bruit que seul le pro­prié­taire peut per­ce­voir. Mi­nute ré­tro­grade et heure sautante se sub­sti­tuent aux trois ai­guilles tra­di­tion­nelles des montres suisses pour pro­po­ser une lec­ture dif­fé­rente de l’heure. Ces deux com­pli­ca­tions hor­lo­gères sont as­so­ciées à la ré­serve de la marche.

Un nom ins­pi­ré du jer­ri­cane

Née de la pas­sion du fon­da­teur de Reservoir pour les ins­tru­ments de me­sure, chaque par­tie du ca­dran ren­voie à un dé­tail propre à un comp­teur. La mi­nute ré­tro­grade à 240° rap­pelle les comp­te­tours, ma­no­mètres ou en­core pro­fon­di­mètres. L’heure sautante lo­gée dans son gui­chet évoque, quant à elle, les comp­teurs ki­lo­mé­triques, tan­dis que la ré­serve de marche à 6 h re­pro­duit dans un sou­rire les jauges à es­sence ou à huile. Equi­pées d’un ca­libre mé­ca­nique au­to­ma­tique suisse, ETA 2824-2, do­té d’un mo­dule bre­ve­té de 97 pièces, les montres Reservoir in­novent avec leur ori­gi­nale lec­ture de l’heure. Fa­cile à pro­non­cer dans toutes les langues, Reservoir doit son nom au jer­ri­cane que l’on trouve dans les Jeep. Sa forme car­rée et son mo­tif cen­tral ont ins­pi­ré son lo­go, très simple à iden­ti­fier. Sa seule évo­ca­tion, en­flamme l’ima­gi­na­tion : les mo­teurs des véhicules se mettent à vrom­bir et les comp­teurs sont prêts à dé­col­ler. Entre un de­si­gn unique et des com­pli­ca­tions hor­lo­gères swiss made, Reservoir s’ins­pire des uni­vers mas­cu­lins qui ont mar­qué l’his­toire et ses pro­grès, du XIXE siècle à nos jours, pour dé­ve­lop­per ses quatre lignes. De la course au­to­mo­bile à l’avia­tion en pas­sant par les sous-ma­rins, elle dé­cline sa col­lec­tion en quatre

Dé­tail des com­po­sants de la montre Air­fight de Reservoir.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.