L’éner­gie conta­gieuse des am­phores

Phi­lippe Vi­ret tente de ca­na­li­ser l’im­pé­tuo­si­té des vi­gne­rons en am­phores. Pas ga­gné.

La Revue du Vin de France - - EN PRIMEUR - B. Sim­mat

En 2005, Phi­lippe Vi­ret et son père Alain, vi­gne­rons hé­té­ro­doxes, in­ven­teurs de la “cos­mo­cul­ture”, se lancent dans l’éle­vage de vins en am­phores. Im­pos­sible alors d’ima­gi­ner qu’il fau­drait, presque dix ans plus tard, en or­ga­ni­ser l’in­ter­pro­fes­sion. « Le travail en am­phores at­tire de plus en plus, mais nous vou­lons ca­na­li­ser cette éner­gie, ne pas lais­ser faire n’im­porte quoi » , ex­plique Phi­lippe Vi­ret, qui fait réa­li­ser ses propres do­lias en ar­gile par l’ar­ti­san Alain Ber­théas.

En juin, les Vi­ret de­vraient avoir dé­po­sé les sta­tuts et ima­gi­né le nom d’une nou­velle as­so­cia­tion de dé­fense et de pro­mo­tion de cette mé­thode al­ter­na­tive d’éle­vage aux ori­gines an­tiques. À leurs cô­tés, une dou­zaine de vi­gne­rons em­blé­ma­tiques dé­jà pra­ti­quants, comme Thier­ry Ger­main (Loire), Jean-Claude La­pa­lu (Beau­jo­lais), Sté­phane Tis­sot (Ju­ra) ou Yves Canarelli (Corse). Ce “syn­di­cat” se­ra do­té d’un co­mi­té de dé­gus­ta­tion, in­té­gre­ra ra­pi­de­ment des vi­gne­rons étran­gers et or­ga­ni­se­ra pro­chai­ne­ment à Pa­ris une pre­mière opé­ra­tion de pro­mo­tion de ces vins de haute exi­gence.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.