WEINGUT MARGARETHENHOF (FORST)

La Revue du Vin de France - - DÉGUSTATION -

Yvonne Lu­cas in­carne la qua­trième gé­né­ra­tion de ce do­maine tra­di­tion­nel de 16 hec­tares. Forst est une com­mune au sous-sol va­rié, comp­tant des roches de ba­salt, du schiste, du gra­nit et du loess. C’est une sorte d’épi­centre de la ré­gion Pfalz. Le do­maine pos­sède des par­celles par­ti­cu­liè­re­ment bien dis­po­sées sur les grands crus, les deux plus in­té­res­sants étant Je­sui­ten­gar­den et Un­ge­heuer.

LES VINS : Ries­ling Spät­lese Tro­cken Fors­ter Je­sui­ten­gar­den 2012

On dis­tingue ra­pi­de­ment un ca­rac­tère ra­ci­naire et flo­ral au nez. En bouche, les sen­sa­tions sont par­ta­gées entre race et fi­nesse, lar­geur et mi­né­ra­li­té. Le sous-sol com­po­sé de ba­salt ap­porte un ca­rac­tère qua­si sa­lin. Le vin a en­core be­soin de temps pour ré­vé­ler son po­ten­tiel.

Ries­ling Aus­lese Fors­ter Un­ge­heuer 2008

Dé­con­cer­tant, ce ries­ling prend des airs de ge­wurz­tra­mi­ner avec ses notes de rose et de clou de gi­rofle. En bouche, il est ample et char­pen­té. Le cru Un­ge­heuer est le plus sec et le plus chaud de cette zone.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.