Le geste du vi­gne­ron

La Revue du Vin de France - - DÉGUSTATION -

En Beau­jo­lais, l’es­sen­tiel des ven­danges se fait en­core ma­nuel­le­ment. Ici, à VilliéMor­gon, sur le cli­mat Les Cor­ce­lettes du cru Mor­gon, Da­niel Bou­land (do­maine Bou­land) et son frère ven­dangent de concert dé­but sep­tembre en an­née nor­male. La den­si­té de vignes de ga­may en go­be­lets est très forte : 10 000 pieds/ha. Trente ven­dan­geurs ré­coltent 14 hec­tares en douze jours. Ils coupent les grappes avec une ser­pette en les tri­ant sur pied et les dé­posent dans des seaux. Elles sont triées une deuxième fois en bout de rang. Trans­por­tées au do­maine, les grappes en­tières sont en­suite dé­ver­sées dans les cuves où elles sont vi­ni­fiées “à la beau­jo­laise”, en macération se­mi­car­bo­nique. Le ré­sul­tat ? Un su­perbe mor­gon.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.