Mi­ckel-Jack Chas­seuil veut de­man­der un pas­se­port russe !

Si Pa­ris per­siste à faire la sourde oreille, Mi­chel-Jack Chas­seuil veut ex­pé­dier ses 40 000 fa­cons à Mos­cou.

La Revue du Vin de France - - SOMMAIRE -

Il a la clair­voyance de Tin­tin et la trempe du ca­pi­taine Had­dock. Sur­tout, ses aven­tures n’ont rien à en­vier à celles de ses glo­rieux aî­nés. À la mi-juin, Mi­chel-Jack Chas­seuil, 72 ans, cé­lèbre col­lec­tion­neur de grands crus, a été vic­time d’une spec­ta­cu­laire agres­sion. Un gang masqué et ar­mé a fait ir­rup­tion chez lui, à La Cha­pelle-Bâ­ton (DeuxSèvres), avec la ferme in­ten­tion de piller sa my­thique cave.

Si­tôt des­cen­dus du ca­mion, ses agres­seurs exigent la clé de la porte blin­dée, faute de quoi ils lui tran­che­ront trois pha­langes d’un coup de feuille de bou­cher. Fai­sant f des me­naces, priant Dieu à haute voix « comme me l’a re­com­man­dé en cas de coup dur la très pieuse Mme Coche-Du­ry » , le re­trai­té tient tête. Après l’avoir me­na­cé de mort, le gang l’en­ferme et re­part les bras char­gés de caisses de Fey­tit-Cli­net, le po­me­rol que pro­duit son fils Jé­ré­mie, en lieu et place des ro­ma­née-conti, mu­si­gnys de Rou­mier et autres fa­bu­leux Rayas res­tés à l’abri de sa porte blin­dée. Fin du der­nier acte.

Cho­qué mais plus com­ba­tif que ja­mais, l’an­cien cadre Das­sault a vu là un signe cé­leste pour re­bon­dir. Nos lec­teurs le savent, le per­son­nage veut ab­so­lu­ment ver­ser sa fa­bu­leuse col­lec­tion dans une fon­da­tion re­con­nue d’uti­li­té pu­blique, si pos­sible abri­tée par l’État. Ses 40 000 grands crus en­ter­rés sous son jar­din, dont cer­tains des vins les plus rares de la pla­nète, valent une for­tune. Col­lec­tion des plus grands bour­gognes et bor­deaux sur un siècle dans tous les for­mats, rares eaux-de-vie, whis­kies d’ex­cep­tion : ce tré­sor li­quide est es­ti­mé par cer­tains à 40 mil­lions d’eu­ros…

Seule­ment voi­là, Mi­chel -Jack Chas­seuil en fait peut-être trop. Car après avoir ex­ci­té la convoi­tise des vo­leurs, c’est main­te­nant le fsc qui frappe à la porte de l’an­cien ven­deur de Mi­rages !

Un “Louvre du vin”

Ce diable d’homme a en efet com­pris de­puis long­temps qu’il de­vait faire par­ler de lui, re­ce­vant dans sa cave SAS le prince Albert de Mo­na­co, des grands pa­trons amé­ri­cains comme ré­cem­ment le Fran­co-Amé­ri­cain Ro­ger Bis­cay, de Cisco Sys­tem, plai­dant en même temps à Pa­ris pour l’ou­ver­ture d’un “Louvre du vin” au­près de la dé­pu­tée des DeuxSèvres Delphine Ba­tho ou de la sé­dui­sante Au­ré­lie Fi­lip­pet­ti, mi­nistre de la Culture.

MI­CHEL CHAS­SEUIL DANS LES BLÉS D’UKRAINE. À 72 ans, l’homme aux 40 000 grands fla­cons a en­ta­mé des pour­par­lers avec les ser­vices se­crets russes !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.