Gagnez des dol­lars or en bu­vant du cham­pagne !

Les cham­pagnes Alexandre Bon­net (groupe Lan­son) fêtent de fa­çon ori­gi­nale la dé­cou­verte d’un tré­sor.

La Revue du Vin de France - - EN PRIMEUR - Be­noist Sim­mat

Lcon­tente de confor­ter sa tré­so­re­rie en en­cais­sant l’autre moi­tié, va ima­gi­ner un jo­li coup. e sens du mar­ke­ting des mai­sons cham­pe­noises n’est plus à dé­mon­trer. Voi­ci deux ans, un évé­ne­ment ra­ris­sime sur­vient dans une dé­pen­dance des cham­pagnes Alexandre Bon­net (groupe Lan­son) : un ou­vrier découvre un tré­sor de 497 pièces en or en per­çant un pla­fond. Jack­pot !

Sur­gi tout droit des an­nées Al Ca­pone (il pour­rait s’agir de paie­ments en es­pèces ve­nus des États-Unis à l’époque de la Pro­hi­bi­tion), ce pac­tole est dis­per­sé aux en­chères, à Los An­geles, pour la somme de 720 000 eu­ros. L’heu­reux ou­vrier in­ven­teur (tou­jours dans la mai­son) en em­poche la moi­tié, c’est la loi. La mai­son cham­pe­noise, elle, non

Dix nu­mé­ros ga­gnants

Ç D•s le dŽ­part, nous nous sommes dit que nous al­lions sor­tir une cuvŽe spŽ­ciale pour cŽlŽ­brer lÕŽvŽ­ne­ment, mais en­suite lÕidŽe de faire ga­gner cer­taines de ces pi•ces au­then­tiques sÕest im­posŽe È, se sou­vient Gé­rard Ra­fai, di­rec­teur com­mer­cial. La mai­son est donc al­lée ra­che­ter aux États-Unis dix de ces jo­lies pièces de vingt dol­lars or, dont la va­leur uni­taire ac­tuelle est de soixante-quinze fois su­pé­rieure à sa va­leur fa­ciale (1 500 dol­lars, soit 1 200 eu­ros).

Puis 10 000 bou­teilles d’une nouvelle cu­vée bap­ti­sée Tré­sor ca­ché ont été em­bou­teillées et do­tées, sous contrôle d’huis­sier, de dix nu­mé­ros ga­gnants per­met­tant de re­ce­voir l’un de ces pré­cieux dol­lars. Les par­ti­cu­liers (à qui le concours est ré­ser­vé) ont jus­qu’au 18 décembre 2014 pour ten­ter leur chance en se por­tant ac­qué­reur de la nouvelle cu­vée.

Avant Noël, les heu­reux ga­gnants se­ront pré­ve­nus di­rec­te­ment par la mai­son et ob­tien­dront leur “tré­sor” sur la foi de leur fac­ture.

Si toutes les bou­teilles sont ven­dues, les ma­lins Cham­pe­nois au­ront ofert pour 12 000 eu­ros à leurs clients (va­leur cu­mu­lée des dix pièces), mais réa­li­sé un sur­croît de chifre d’afaires de 530 000 eu­ros. Presque aus­si fort qu’Al Ca­pone !

Pour ten­ter de ga­gner un dollar or, les ama­teurs doivent ache­ter la cu­vée “Tré­sor ca­ché” ven­due à 53 eu­ros.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.