En Al­le­magne, n’ou­bliez pas les ries­lings du Pa­la­ti­nat et de Mayence

La Revue du Vin de France - - COURRIER -

J’ai étu­dié in­ten­sé­ment le dos­sier sur les ries­lings al­le­mands si­gné Ca­ro­line Furs­toss (lire La RVF n° 584, sep­tembre 2014). Quelques ob­ser­va­tions : je sais que pour la plu­part des gens, les rives de la Mo­selle abritent la ma­jo­ri­té des ries­lings. Ce n’est plus le cas. La zone la plus plan­tée en ries­ling se trouve dé­sor­mais le long du Rhin, spé­cia­le­ment dans le Pa­la­ti­nat, et dans le nord, la Rhé­na­nie et Mayence. Dans la ville de Nier­stein, il y a deux vi­gne­rons qui manquent dans votre pal­ma­rès : Kai Schaet­zel et Kons­tan­tin Gun­trum qui ont re­pris le do­maine fa­mi­lial et sont des étoiles mon­tantes. Et puis, dans cet ar­ticle sur le ries­ling, il y a d’autres cé­pages, comme le pi­not blanc et le syl­va­ner. Pour­quoi ? Par exemple, le syl­va­ner du do­maine Ar­thur Stein­mann que je connais très bien, mais les vins sont éla­bo­rés par sa fille main­te­nant, comme vous l’avez écrit. Dans la ré­gion sous-co­tée de la Saar, j’aime

Cher mon­sieur George, vous avez rai­son, la Mo­selle n’est pas la seule ré­gion al­le­mande à pro­duire d’ex­cel­lents ries­lings. Seu­le­ment, ce sont les vi­gne­rons mo­sel­lans qui ont le plus ré­pon­du à notre ap­pel à échan­tillons au­près de l’Ins­ti­tut des vins al­le­mands. Peut-être les pro­duc­teurs de Saar, Pa­la­ti­nat, Mayence, Rhé­na­nie éprou­ven­tils un in­té­rêt li­mi­té pour une re­vue f ran­çaise, la France n’ étant pas un mar­ché flo­ris­sant pour eux ? Nous es­pé­rons que cette si­tua­tion évo­lue­ra, tout comme l’ in­té­rêt des ama­teurs fran­çais pour les grands blancs al­le­mands. Le dos­sier était cen­tré sur la nouvelle gé­né­ra­tion de vi­gne­rons, et non sur le ries­ling, c’est pour­quoi vous avez trou­vé des notes de dé­gus­ta­tion sur d’autres cé­pages. En France, les AOC sont de­ve­nues les AOP, suite à la ré­forme de l’Or­ga­ni­sa­tion com­mune de mar­ché en 2009. Vous trou­ve­rez plus d’ in­for­ma­tions sur www. inao.gouv.fr. C. Furs­toss ai­guë” de M. Chas­seuil et pré­fé­re­raient eux aus­si dé­gus­ter ces fa­bu­leuses bou­teilles. Soyons op­ti­mistes : peut-être Mi­chelJack Chas­seuil ou­vri­ra-t-il un jour ses tré­sors pour les par­ta­ger ?

De­nis Sa­ve­rot beau­coup l ’ex­cellent auxer­rois du Dr. Sie­mens. À Pie­sport en Mo­selle, Phil­lip Ket­tern est une étoile mon­tante. Ch­ris­toph Loe­wen est vrai­ment une star qui mé­rite d’être sé­lec­tion­né. Une der­nière ques­tion : toutes les AOC en France doivent-elles de­ve­nir des AOP ? À par­tir de quand ? Har­ry George BP 730 149. D-60503 Frank­furt-am-Main, Al­le­magne

har­ry-george@t-on­line.de l’ is­sue d’une vie de re­cherches, se re­trouve à la tête d’une col­lec­tion unique de vins et eaux-de-vie par­fai­te­ment conser­vés. Cette cave est un pa­tri­moine sans équi­valent. Sa­vez-vous qu’ il re­çoit des de­mandes de vi­sites du monde en­tier ? Néan­moins, au sein de La RVF, plu­sieurs d’entre nous pensent comme vous. Ain­si, Olivier Poels et Alexis Gou­jard ne goûtent guère la “col­lec­tion­nite

De­nis Vin­son

Har­ry George, de Franc­fort-sur-le-Main, a te­nu à com­men­ter notre ar­ticle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.