NUANCES DE ROUGES ET DE BLANCS

La Revue du Vin de France - - MAGAZINE -

Beau­coup de droi­ture avec une grande pu­re­té d’ar™mes et une sen­sa­tion aci­du­lée don­nant une belle dy­na­mique. Ce ca­ract•re aci­du­lé se pro­longe par une touche crayeuse. Le vin a été éle­vé deux ans. La fer­men­ta­tion des sucres s’est ter­mi­née en bar­riques. C’est plus poin­tu et plus crayeux que la cu­vée La Mar­gi­nale. Il trouve son ca­ract•re ˆ tra­vers des notes de terre et de craie mouillée voire bal­sa­miques. Le nez s’ex­prime sur un par­fum lais­sant ima­gi­ner un vin plus apai­sé en ap­pa­rence que le chi­non. C’est en bouche que pointe le vé­gé­tal du ca­ber­net franc. Dans cette ma­ti•re ef­fi­lée, il est do­té d’une chair qui en­robe des ta­nins tr•s ai­mables. Puis en deuxi•me par­tie de bouche, il gagne en fer­me­té et monte en puis­sance. Pour Ber­nard Bau­dry, la si­gna­ture des ter­roirs se ma­ni­feste dé­jˆ dans la pa­lette aro­ma­tique. Avec ici une fra”cheur et un c™té gra­phite et vé­gé­tal plus mar­qués. La bouche, tr•s droite avec un ta­nin fin et puis­sant, rév•le un vin tr•s loin de son apo­gée mais frais et éner­gique. Chi­non se dé­marque par son pro­fil aust•re et ré­ser­vé. L’aé­ra­tion le rend ai­mable. Notes de ré­sine voire de gou­dron, évo­luant sur une touche de cuir fin et de bal­sa­mique bien mar­quée. Il titre 13,2¡ d’al­cool, c’est peu pour le mil­lé­sime mais les ta­nins sont mžrs car tr•s ai­mables et ve­lou­tés. Il est tout en fi­nesse, avec une belle chair. La fi­nale est tou­jours plus so­lide que celle du chi­non. Et pour cause, il y a plus d’épais­seur de sol ˆ Sau­mur d’o• un tou­cher de bouche plus tendre mais le cal­caire fi­nit tou­jours par res­sur­gir avec une fer­me­té fi­nale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.