DÉ­TO­NANT SCIAC­CA­REL­LU

La Revue du Vin de France - - MAGAZINE -

Ados­sé aux mon­tagnes de l’ar­rière-pays et ou­vert sur la mer, le vi­gnoble d’Ajac­cio profte des atouts du ter­ri­toire : le so­leil mé­di­ter­ra­néen, les vents et les brises ma­rines, des sols drai­nants et une to­po­gra­phie cha­hu­tée à l’ori­gine de co­teaux. Au­tant de ca­rac­té­ris­tiques que les vi­gne­rons mettent à proft pour va­lo­ri­ser leurs par­celles et leurs nom­breux cé­pages. Du golfe de Sa­gone au nord à la val­lée du Ta­ra­vo au sud, les par­celles de vignes de l’ap­pel­la­tion Ajac­cio sont ins­tal­lées sur les ver­sants dis­sy­mé­triques de val­lées orien­tées est-ouest, un ter­ri­toire ou­vert sur la Mé­di­ter­ra­née et bor­dé de re­liefs mon­ta­gneux.

Au sein de l’AOC, on dis­tingue la fa­çade ma­ri­time de l’ar­rière-pays proche. Près de la mer, les re­liefs ne dé­passent pas 200 mètres d’al­ti­tude. Les brises ma­rines et les brouillards sont ré­gu­liers. L’hu­mi­di­té est im­por­tante en hiver et en au­tomne, avec des am­pli­tudes ther­miques faibles. L’ar­rière-pays, avec des re­liefs jus­qu’à 400 mètres d’al­ti­tude, pré­sente des ver­sants d’orien­ta­tions va­riées ; il est sou­mis à un cli­mat plus contras­té avec une plu­vio­mé­trie plus consé­quente. Le cli­mat mé­di­ter­ra­néen ma­ri­time de la ré­gion est mar­qué par sa dou­ceur, un en­so­leille­ment très im­por­tant (2 728 heures par an), des étés secs et des vents om­ni­pré­sents : le maes­trale (nord-ouest), le li­bec­cio (ouest) et la tra­mon­tane (nord). La plu­vio­mé­trie va­rie de 135 mm en moyenne, de mars à oc­tobre, dans les par­celles les plus basses, à 414 mm dans les plus hautes ( 1).

Cô­té sous-sol, le socle gra­ni­tique do­mine et donne des sols lé­gers, sa­blo-gra­ve­leux, ins­tal­lés sur un sous-sol ro­cheux ou d’arènes gra­ni­tiques mê­lées d’ar­giles. Ce sont le plus sou­vent des sols pauvres, secs et drai­nants. Et aus­si des sols fra­giles crai­gnant l’éro­sion. Dans plu­sieurs zones, il est trop ris­qué de tra­vailler le sol. Ailleurs, il est par­fois pos­sible d’en­her­ber. « L’herbe est une bonne so­lu­tion pour lutter contre l’éro­sion, mais la concur­rence

UNE SI­TUA­TION IDÉALE. Dans la val­lée du Ta­ra­vo, les par­celles du do­maine de Vac­cel­li do­minent la mer.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.