CH­TEAU AN­GÉ­LUS

La Revue du Vin de France - - DÉGUSTATION -

Nez éveillé, de terre d’hu­mus, de ta­bac brun, de menthol en­core do­mi­né par le bois, comme l’at­taque en bouche qui n’offre pour­tant pas de ri­gi­di­té. Les ta­nins sont lisses, im­pres­sion­nants de fi­ni­tion, ce qui lui donne un grand équi­libre. Su­perbe fraî­cheur fi­nale entre fruit et gra­phite. Accessible dans trois ou cinq ans, cet An­gé­lus dis­pose d’une grande en­du­rance.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.