CH­TEAU DE VA­LAN­DRAUD

La Revue du Vin de France - - DÉGUSTATION -

L’em­prise du bois ex­ces­sive des pre­mières an­nées s’est ef­fa­cée. Les ta­nins sont denses et l’en­ro­bage conserve un bon ni­veau de frui­té.

ELLE SE SOU­VIEN­DRA

DE 2005. 170 grammes de

sucre par litre. Bé­ré­nice Lur­ton,

pro­prié­taire de Climens, n’avait

ja­mais vu ça.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.