Deux grands oubliés du Clas­se­ment de 1855

La Revue du Vin de France - - DÉGUSTATION - R. P.

Pour­quoi les châ­teaux de Fargues et Ray­mond La­fon, ins­tal­lés sur de ma­gnifques ter­roirs et pro­dui­sant des vins ma­jeurs, ne font-ils pas par­tie des crus clas­sés ? Im­plan­té au pied du châ­teau d’Yquem, le châ­teau Ray­mond La­fon n’exis­tait que de­puis cinq ans en 1855, pas as­sez pour être clas­sé. Pro­dui­sant du vin rouge jus­qu’au dé­but des an­nées 30, le châ­teau de Fargues ne sor­tit sa pre­mière bou­teille de li­quo­reux qu’en 1943 (le sucre des li­quo­reux était pri­sé pen­dant la guerre). Mais le mar­ché a ré­ta­bli la hié­rar­chie : ces deux crus d’ex­cep­tion se vendent au­jourd’hui au prix des plus cé­lèbres.

CH­TEAU DE FARGUES. Fief de la fa­mille Lur-Sa­luces, dans l’ombre d’Yquem, Fargues a pro­duit son

pre­mier li­quo­reux en 1943.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.