Saint-Émi­lion ren­force les contrôles

La Revue du Vin de France - - DÉGUSTATION -

Le terme “Grand cru” à Saint-Émi­lion ne cor­res­pond ni à une zone géo­gra­phique, ni à un clas­se­ment, mais à des normes pré­cises : 49 hl/ha pour les Grands crus (contre 55 hl/ha pour les simples saint-émi­lion) as­sor­ti d’un élevage mi­ni­mum de 12 mois. Mais quid de la pro­messe qua­li­ta­tive faite aux consom­ma­teurs quand il se pro­duit au­jourd’hui deux fois plus de saint-émi­lion Grand cru (150 000 hl) que de saint-émi­lion (70 000 hl) ? Le conseil des vins de Saint-Émi­lion ai­me­rait ren­for­cer la sé­lec­tion as­so­ciée au Grand cru. a an­non­cé son pré­sident Jean-Fran­çois Que­nin. Dé­sor­mais, tous les lots mis en bou­teilles se­ront contrô­lés et dé­gus­tés (jus­qu’à pré­sent, un seul contrôle an­nuel don­nait le la pour toute la pro­duc­tion du do­maine). Le conseil for­me­ra les dé­gus­ta­teurs pour ju­ger la qua­li­té des vins et non Ces me­sures doivent être ef­fec­tives à par­tir du mil­lé­sime 2013. A. G. En­core dis­so­cié. Les der­niers mil­lé­simes sont plus équi­li­brés.

franche pour ce 100 % mer­lot.

Le vil­lage de SaintÉ­mi­lion : mer­veilleux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.