Le “vieux lion” ai­mait les mil­lé­simes riches

La Revue du Vin de France - - DÉGUSTATION -

La cu­vée Sir Wins­ton Chur­chill est le fleu­ron d’une gamme de sept cham­pagnes. À par­tir de 1975, la mai­son Pol Ro­ger dé­cide de rendre hom­mage à son plus cé­lèbre client d’An­gle­terre (pre­mier mar­ché d’ex­por­ta­tions de la mai­son) en ima­gi­nant un assemblage que l’homme po­li­tique bri­tan­nique au­rait ai­mé :

. Le “vieux lion” ap­pré­ciait les mil­lé­simes riches : 1928, 1934 et sur­tout 1947, fan­tas­tique cham­pagne qu’il a bu jus­qu’à la fin de ses jours. Au­jourd’hui, la com­po­si­tion de la cu­vée (l’équi­libre entre pi­not noir et char­don­nay) reste secrète. Mais l’évi­dente ma­jo­ri­té de pi­not noir, sa ron­deur et sa vi­no­si­té sont dis­cer­nables par tous, sur­tout à table. Cette cu­vée se ré­vèle face aux mets sa­vou­reux comme les viandes au sang (pi­geon) ou ro­sées.

Co­or­don­nées des pro­duc­teurs page 106

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.