La cote re­trou­vée des ca­ta­logues Ni­co­las

La Revue du Vin de France - - ART & ENCHÉRES -

Le 19 décembre 2013, s’est ven­du chez Drouot à Pa­ris un lot rare com­pre­nant la col­lec­tion com­plète des ca­ta­logues his­to­riques des vins de luxe Ni­co­las, pu­bliés entre 1927 et 1974, pour la co­quette somme de 1 500 eu­ros. Bien qu’édi­tés en sé­rie, ces “lis­tings” car­ton­nés, dis­tri­bués en fin d’an­née, sont tou­jours très ap­pré­ciés des ama­teurs de vins, des col­lec­tion­neurs de vieux pa­piers mais aus­si du grand pu­blic.

Ces ca­ta­logues té­moignent d’une époque artistique très in­no­vante. Dès les an­nées 20, les éta­blis­se­ments Ni­co­las ont com­pris qu’il fal­lait mo­der­ni­ser leur image et axer leurs ventes sur des bou­teilles haut de gamme, une stra­té­gie plus ren­table. Ils firent alors ap­pel à des des­si­na­teurs qui de­vien­dront par la suite les ar­tistes pu­bli­ci­taires les plus em­blé­ma­tiques du XXe siècle

Dans les sa­lons spé­cia­li­sés, le ca­ta­logue Ni­co­las le plus re­cher­ché au­jourd’hui reste ce­lui de l’an­née 1930 illustré par Jules Is­nard, dit Dran­sy, connu pour avoir créé en 1922, le per­son­nage de Nectar, le li­vreur Ni­co­las dé­gin­gan­dé, ca­pable de por­ter 32 bou­teilles à bout de bras. La ty­po­gra­phie re­haus­sée d’or­ne­ments art-dé­co est ex­cep­tion­nelle. « Cet ou­vrage est l’un des plus beaux chefs-d’oeuvre de l’art pu­bli­ci­taire » , ex­plique le bou­qui­niste mar­seillais, Xa­vier Zim­mer. Au­jourd’hui, se­lon son état de conser­va­tion, sa va­leur peut at­teindre les 300 eu­ros. Hé­las, l’as­so­cia­tion Ni­co­las-Dran­sy ne fut pas re­nou­ve­lée. L’ar­tiste con­ti­nua son ac­ti­vi­té d’illus­tra­teur mais pour les ré­clames du bon lait Mag­gi, Du­bon­net et Gi­tanes…

Sur la de­mande des éta­blis­se­ments Ni­co­las, d’autres ar­tistes re­pren­dront plus tard son per­son­nage pour de nou­velles éditions pu­bli­ci­taires. Le des­si­na­teur AM. Cas­sandre, de son vrai nom Adolphe Jean-Ma­rie Mou­ron, col­la­bo­ra aux ca­ta­logues des grands vins fins de 1931 et de 1936. La liste des vins de l’édi­tion 1936, longue de 48 pages, af­fiche des prix de crus de châ­teaux clas­sés ou de pres­ti­gieux do­maines qui laissent rê­veurs : une bou­teille de Ro­ma­néeCon­ti 1904 pou­vait être alors ac­quise pour 270 an­ciens francs, soit 193 eu­ros ac­tuels se­lon le ta­bleau d’éro­sion et de re­va­lo­ri­sa­tion mo­né­taire de l’In­see. Le ca­ta­logue Ni­co­las de 1936 est ma­gni­fique. Il ar­bore une belle couverture gau­frée avec de mul­tiples illus­tra­tions en cou­leurs. Et il reste accessible : son prix ac­tuel va­rie entre 40 et 70 eu­ros. Les “mil­lé­simes-pa­piers” ou ca­ta­logues plus ré­cents (dé­cen­nies 60-70) sont es­ti­més aux alen­tours de 10 eu­ros.

En­fin pour les non aver­tis, quelques pièges peuvent être évi­tés : les grands sau­ternes du châ­teau d’Yquem n’ont pas eu de pu­bli­ca­tion de ca­ta­logue cer­taines an­nées, comme en 1937, entre 1940 et 1948, en 1952 et en 1968.

Couverture du ca­ta­logue de 1936 par Cas­sandre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.