Vers une nouvelle mutation ?

La Revue du Vin de France - - MAGAZINE -

Ce petit do­maine est culti­vé en bio de­puis long­temps. La vo­lon­té de bien faire abou­tis­sait jus­qu’ici à des vins am­bi­tieux qui étaient mal­heu­reu­se­ment trop sou­vent dé­pas­sés par leur élevage. Au­jourd’hui, ce n’est plus le cas. En té­moigne ce ma­gis­tral 2011 qui ex­hale un su­perbe bou­quet de fleurs sé­chées et de ha­vane. Grande ma­tière ve­lou­tée, sa­vou­reuse, tac­tile. La robe se montre tendre. Le vin est ex­trê­me­ment par­fu­mé, flo­ral et aé­rien. Du jus, de la sub­ti­li­té et du plai­sir, la fi­nesse de la ven­dange en­tière est sol­li­ci­tée avec beau­coup de sen­si­bi­li­té.

Entre al­liances de cir­cons­tance, éman­ci­pa­tions, émer­gence de cer­tains crus, dis­pa­ri­tion de cer­tains autres, la jeune his­toire de cette ré­pu­blique confé­dé­rée des ter­roirs lan­gue­do­ciens conti­nue d’évo­luer. Cer­tains rêvent d’une hié­rar­chi­sa­tion à la bour­gui­gnonne, où les ac­tuelles ap­pel­la­tions com­mu­nales du Lan­gue­doc ne se­raient que l’an­té­pénul­tième éche­lon, alors qu’elles consti­tuent au­jourd’hui le som­met of­fi­ciel de la py­ra­mide, à l’ins­tar des crus Cor­bières Bou­te­nac, Mi­ner­vois La Li­vi­nière, Saint-Chi­nian Ber­lou et Saint-Chi­nian Ro­que­brun. D’autres vi­gne­rons pensent plus col­lec­tif car ils craignent que le mo­dèle bour­gui­gnon ne gé­nère une un mor­cel­le­ment des ap­pel­la­tions qui n’en ont pas be­soin ! D’autres en­core re­ven­diquent leur li­ber­té in­di­vi­duelle hors des AOC. P. Ci

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.