DE LA CÔTE DE BEAUNE

La Revue du Vin de France - - MAGAZINE -

Dans le pro­lon­ge­ment de la Côte d’Or, mais rat­ta­ché à la Saône-et-Loire, le Cou­chois se bat pour sor­tir de l’ano­ny­mat et livre des pi­nots noirs en­joués à sa­vou­rer d’une traite.

Une dé­gus­ta­tion de pro­gres­sé, un né­goce bap­ti­sé l’Union des pro­duc­teurs et né­go­ciants de l’AOC Côtes du Cou­chois a été créé. En­semble, ils tentent d’at­ti­rer tou­ristes et pro­fes­sion­nels jus­qu’au bout de la Côte d’Or.

Sur ces co­teaux plan­tés de pi­not noir (les blancs, trop in­égaux, n’ont pas le droit à l’AOC), la vue est belle et les prix plus que rai­son­nables (entre 8 et 12 eu­ros), une au­baine pour la Bour­gogne.

Les vignes ser­pentent le long de la faille géo­lo­gique et les re­plis des val­lons. Ce pay­sage riant, juste après Ma­ranges et à dix ki­lo­mètres de Meur­sault à vol d’oi­seau, reste en­core in­ex­plo­ré. À tort. Il se­rait temps que les ama­teurs viennent s’y res­sour­cer.

La dé­gus­ta­tion a eu lieu au châ­teau de Couches le 8 juillet 2014. Elle a ras­sem­blé 20 échan­tillons du mil­lé­sime 2012.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.