LES MYS­TÈRES DE GE­VREY-CHAM­BER­TIN

Au nord de la Côte de Nuits, entre Fixin et Mo­rey SaintDe­nis, Ge­vrey-Cham­ber­tin est une terre pro­mise pour tout ama­teur de grands pi­nots noirs. Dé­cou­vrez son his­toire.

La Revue du Vin de France - - ENVIES - Texte et pho­tos de Tho­mas Bra­vo-Ma­za

Doyen des grands crus bour­gui­gnons, le Clos de Bèze est né il y a qua­torze siècles. Vers 630, le chef franc, Amal­gaire d’Aren­berg, re­çoit de Da­go­bert Ier des terres en Bour­gogne et fonde l’ab­baye de Bèze. Les moines dé­frichent quinze hec­tares à Gi­bria­cus qu’ils ceignent de murs avant d’y plan­ter de la vigne.

L’his­toire des vins de Bour­gogne prend donc sa source dans ce vil­lage qui ne pren­dra le nom de Ge­vrey-Cham­ber­tin qu’en 1847. Entre-temps, un cer­tain Ber­tin a dé­fri­ché la par­celle voi­sine pour en faire une vigne, at­tes­tée dès 1219 et ra­che­tée par les moines. En 1584, un texte écrit au su­jet de cette vigne évoque pour la pre­mière fois la no­tion car­di­nale des ter­roirs bour­gui­gnons, le cli­mat...

Im­pos­sible, dès lors, de ne pas faire étape à Ge­vrey-Cham­ber­tin afn de goû­ter à cet art de la nuance qui fait la ri­chesse des grands vins. Mais il n’est pas ai­sé de com­prendre la si­gnif­ca­tion pro­fonde des nom­breux cli­mats gi­bria­çois. Car au­cun vil­lage de Bour­gogne ne peut ri­va­li­ser avec Ge­vrey-Cham­ber­tin : sur 547 ha, il dé­cline neuf grands crus, 26 pre­miers crus et 65 cli­mats clas­sés en “vil­lage”. La so­lu­tion ? Che­mi­ner avec le vade-me­cum de Ma­rie-Hé­lène Landrieu-Lus­si­gny et Syl­vain Pi­tiot, ré­gis­seur du Clos de Tart.

Notre cir­cuit re­prend quelques-unes de leurs trou­vailles pour ap­pré­hen­der la per­son­na­li­té fas­ci­nante des ge­vreys. Avant de suc­com­ber au plai­sir qu’évo­quait le grand his­to­rien Gas­ton Roup­nel : « Ici s’achève toute chose et se réa­lise un gé­nie com­plet (…) Goû­tez-le, sen­tez-en la bouche, cette ron­deur pleine et ferme, cette sub­stan­tielle flamme en­ve­lop­pée de la mate dou­ceur d’un ve­lours et d’un arôme de ré­sé­da » .

LA PU­RE­TÉ DE GE­VREY-CHAM­BER­TIN. Pour com­prendre la gran­deur de ces crus, goû­tez

à la sen­si­bi­li­té des vins du do­maine Tra­pet.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.