Les condi­tions de la dé­gus­ta­tion

La Revue du Vin de France - - MAGAZINE -

le pas sur le fruit. Plus fi­li­forme que de cou­tume, sur la ré­serve, il faut l’ou­blier en cave. Plus sau­vage et terrien dans ses par­fums avec une note de cuir, de fer et de ré­glisse, il a be­soin d’air pour li­bé­rer son fruit et des sen­teurs plus épi­cées. Même si le fruit s’épure à l’air, il garde une al­lure plus sé­rieuse : il faut ou­vrir ce vin la veille. Il y a une pointe de ré­duc­tion pour Fran­çois Mi­kuls­ki. Si le nez manque de net­te­té, la bouche a pris de l’épais­seur. Le fruit est plus ample et large avec une évo­lu­tion dans le verre qui pro­cure un plai­sir gran­dis­sant. Le fruit res­sur­git de ma­nière sur­pre­nante. Il dé­ve­loppe une touche d’épices et sent la tarte à la myr­tille. Une gour­man­dise ré­cur­rente dans cette pa­lette aro­ma­tique d’un ca­rac­tère tou­jours so­laire, avec une pointe de ré­glisse. Il trouve un bel équi­libre entre le fruit et le ter­roir qui fait sur­face. S’il nous donne dé­jà du plai­sir, il mé­rite cinq ou six ans de garde sup­plé­men­taires, car son os­sa­ture prend le pas sur sa gour­man­dise ju­vé­nile. Sa vraie na­ture se ré­vèle avec le temps car nous sommes face à un vrai beau ter­roir de garde. Son par­fum éton­nant et exu­bé­rant de vio­lette évoque plus l’ex­pres­sion d’une belle sy­rah que la fraî­cheur d’un pi­not noir de la Côte de Beaune. Fran­çois lui trouve une pe­tite dé­via­tion aro­ma­tique. Pour nous, son ex­pres­sion ol­fac­tive rap­pelle un jo­li vin rho­da­nien. Le do­maine n’éra­flait pas les rai­sins à cette époque. Der­rière ce par­fum aty­pique, le Caille­rets est très ap­pé­tant avec sa dou­ceur presque su­crée. La bouche vo­lu­mi­neuse ma­gni­fie l’im­pres­sion d’un fruit qui prend de la chair et de la den­si­té. Un beau po­ten­tiel de garde en­core loin de son apo­gée. Il dé­livre un dé­but de bou­quet ter­tiaire d’une belle ex­pres­sion. Nez fin et franc, avec un beau vé­gé­tal noble ti­rant sur la feuille de thé. Der­rière cette belle mâche et son am­pleur, il garde une struc­ture so­lide en bouche. Il évo­lue vers une note men­tho­lée. Sa fer­me­té sur­prend après la gé­né­ro­si­té qu’il offre dans son jeune âge. Il faut lui lais­ser quelques an­nées pour qu’il se pa­tine en dou­ceur. Un mil­lé­sime ca­rac­té­ri­sé par sa fraî­cheur et sa forte aci­di­té qui semble par­fai­te­ment conve­nir à ce ter­roir. Jo­li bou­quet d’une ma­gni­fique com­plexi­té pour ce vin is­su de ven­dange en­tière. Ce­la pa­raît mûr mais sans ex­cès car les an­nées avec du so­leil, mais avec des nuits fraîches et sans stress hy­drique, donnent de très belles choses sur ce ter­roir. En bouche, il livre un fruit net et pur. Un vin élan­cé avec juste ce qu’il faut de fruit. Su­perbe.

Une an­née qui a connu la grêle et de faibles ren­de­ments, de l’ordre de 25 hl/ha. Les ven­danges ont eu lieu au­tour du 24 sep­tembre. La pre­mière im­pres­sion laisse res­sur­gir une note de beurre au ca­ra­mel sa­lé mal­gré l’ab­sence de bois neuf. Il évo­lue vers le cuir fin. Il se montre moins noble dans son ex­pres­sion aro­ma­tique que le Caille­rets. Fran­çois Mi­kuls­ki le trouve élé­gant. La bouche est com­pacte à l’ou­ver­ture pour re­ve­nir sur une forme gé­né­reuse, comme si ce vin d’al­ti­tude (340 m) re­trou­vait la gour­man­dise de sa jeu­nesse. Très bour­gui­gnon dans la fraî­cheur de son par­fum, il lui a fal­lu presque vingt ans pour li­bé­rer une belle pa­lette aro­ma­tique avec un vé­gé­tal noble. Sa jo­lie dua­li­té fraî­cheur/ma­tu­ri­té le rend sé­dui­sant et dis­tin­gué. La bouche a pris de l’épais­seur et de la sève. Un vin qui sur­prend par son évo­lu­tion. Sa mi­né­ra­li­té reste fine, même si le fruit s’étoffe. Un vin tout en muscles avec d’élé­gantes et ca­pi­teuses notes de rose. Les vins ont été dé­gus­tés au do­maine Fran­çois Mi­kuls­ki par Ro­ber­to Pe­tro­nio pour La Re­vue du vin de France, par Ma­rie-Pierre et Fran­çois Mi­kuls­ki ain­si que par Pascale et Tier­ry Ma­trot et leurs deux flles.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.