Dom Pé­ri­gnon ouvre un pres­ti­gieux ate­lier de dé­gus­ta­tion

Pour la pre­mière fois, Dom Pé­ri­gnon pro­pose qua­torze ses­sions de dé­gus­ta­tion à l’ab­baye d’Haut­vil­lers au­tour de cinq cu­vées, dont les P2 et P3.

La Revue du Vin de France - - SOMMAIRE - Jé­rôme Bau­douin

Les places se­ront comp­tées et pour­raient bien être prises d’as­saut tant le pro­gramme est sé­dui­sant. Le cham­pagne Dom Pé­ri­gnon s’ouvre au pu­blic et de la meilleure des ma­nières. C’est une pre­mière, car en de­hors des Jour­nées du pa­tri­moine, peu de chance pour les ama­teurs de dé­am­bu­ler dans le parc et à l’in­té­rieur de l’ab­baye d’Haut­vil­lers et en­core moins d’y dé­gus­ter une quel­conque cu­vée. Or, cette an­née, à par­tir du 24 juin et jus­qu’au 10 oc­tobre, la pres­ti­gieuse mai­son or­ga­nise 14 es­sions de dé­gus­ta­tion au­tour de cinq cu­vées di­fé­rentes. Et cha­cune d’entre elles ne peut ac­cueillir que douze per­sonnes. Ici, il ne s’agit pas tant d’ap­prendre aux ama­teurs à dé­gus­ter le pres­ti­gieux cham­pagne mais plu­tôt de « les im­mer­ger dans l’uni­vers Dom Pé­ri­gnon et de leur faire vivre une vé­ri­table ex­pé­rience gus­ta­tive » , ex­plique Sté­phane Hen­ry, l’am­bas­sa­deur de la marque qui ani­me­ra les dé­gus­ta­tions. Ces ate­liers vont per­mettre aux ama­teurs de com­prendre un peu mieux le concept des plé­ni­tudes ima­gi­nées par le chef de cave Ri­chard Geo­froy. En Cham­pagne, les vins at­teignent une cer­taine plé­ni­tude gus­ta­tive après plu­sieurs an­nées en cave. Après en­vi­ron 8 à 9 ans ce­la donne les vin­tages ; de 12 à 14 ans, on parle de la gamme “P2”, dont le 1998 fait par­tie ; au-de­là de vingt ans de cave, sortent les ra­ris­simes “P3”, c’est-à-dire ac­tuel­le­ment le 1982. Une vi­sion par­fai­te­ment ex­pli­quée tout au long de cette de­mi-jour­née qui dé­bute par un dé­jeu­ner ima­gi­né par le chef de la mai­son, Pas­cal Tin­gaud, à l’ab­baye d’Haut­vil­lers, en ac­cord avec les vin­tages 2004 et 2005. Puis s’en suit un cours de dé­gus­ta­tion au­tour des cu­vées Vin­tage, cu­vée P2 1998 et le cham­pagne ro­sé 2003. L’ex­pé­rience se pour­suit avec un jeu gus­ta­tif entre les cham­pagnes et des pro­duits comme le ca­viar, l’huître, la mangue ou la lan­gous­tine. Enfn, Dom Pé­ri­gnon a ima­gi­né une der­nière ex­pé­rience au­tour du mil­lé­sime P3 1982. Au lieu de le confron­ter à des ali­ments, il est dé­gus­té dans un en­vi­ron­ne­ment vi­suel in­croyable où l’on dé­am­bule dans un cube noir où sont pré­sen­tées des oeuvres d’ar­tistes réa­li­sées pour le cham­pagne. Enfn, on s’as­soit de­vant une grande ta­blette tac­tile où l’on doit choi­sir des pay­sages rap­pe­lant les sen­sa­tions que pro­cure cet im­pres­sion­nant mil­lé­sime 1982. De quoi mettre les sens des ama­teurs en émoi ! Pour as­sis­ter à cet ate­lier, Dom Pé­ri­gnon le pro­pose à 600 €. Mais at­ten­tion, seules cinq dates sont pro­po­sées en fran­çais, alors que neuf dates se dé­rou­le­ront en an­glais.

Ren­sei­gne­ments et ré­ser­va­tion au 03 26 51 33 39 ou par mail à l’adresse : ate­lier­dom­pe­ri­gnon@dom­pe­ri­gnon.com

Dom Pé­ri­gnon or­ga­nise douze jour­nées de dé­gus­ta­tion par an à l’Ab­baye d’Haut­vil­lers.

Le cham­pagne Dom Pé­ri­gnon, plus qu’une marque, une ins­ti­tu­tion.

Avec ses ate­liers, Dom Pé­ri­gnon sou­haite faire dé­cou­vrir à un pu­blic d’ama­teurs ou d’ini­tiés l’his­toire de l’en­seigne. Ici, la dark room, où di­verses oeuvres réa­li­sées pour la marque sont ex­po­sées.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.