Entre Bourg et Blaye

Face au Mé­doc, les co­teaux de Bourg-sur-Gi­ronde et de Blaye offrent une vue spec­ta­cu­laire sur l’es­tuaire et sur des pay­sages en­chan­teurs.

La Revue du Vin de France - - SOMMAIRE - Par Jé­rôme Bau­douin

C’est un vi­gnoble éton­nant que l’on aborde aus­si bien par les eaux que par la terre. Un ter­ri­toire fas­ci­nant dont l’emblème est la ci­ta­delle de Blaye, construite par Vau­ban pour bar­rer la route des en­va­his­seurs. Si Bourg et Blaye sont des appellations re­con­nues, ce sont aus­si des ports qui en­tre­tiennent une longue his­toire avec le feuve. Un lien que les deux villes tiennent à re­créer grâce à des pon­tons nou­vel­le­ment ré­amé­na­gés pour ac­cueillir les ba­teaux de croi­sières lors d’une halte bien­ve­nue sur la rive droite de la Gi­ronde. Il est même pos­sible de par­tir de Bor­deaux à bord de ve­dettes pour réa­li­ser la tra­ver­sée et vi­si­ter les vi­gnobles. Mieux et plus ori­gi­nale, au dé­part de Blaye, on peut par­tir à la dé­cou­verte des îles si­tuées au mi­lieu de l’es­tuaire. Du cô­té des vignes, la vue est tout aus­si im­pres­sion­nante sur cette masse d’eau. Car contrai­re­ment au Mé­doc, en face, cette rive est fa­çon­née de fa­laises cal­caires où se nichent des ha­bi­ta­tions tro­glo­dytes. La route de la Cor­niche, entre Blaye et Bourg, est le meilleur moyen de les dé­cou­vrir. Et un ar­rêt au châ­teau Ey­quem, ou­vert au pu­blic tous les jours, per­met d’ad­mi­rer l’es­tuaire en sur­plomb. À quelques ki­lo­mètres, dans les terres, Vé­ro­nique Co­chran, du châ­teau Fal­fas, re­çoit les vi­si­teurs pour leur faire dé­cou­vrir les se­crets de la bio­dy­na­mie. L'été, son châ­teau de­vient le théâtre de nom­breux concerts clas­siques ou de jazz. Pour les amou­reux de la bicyclette, l’ofce de tou­risme de Bourg loue des vé­los élec­triques à la jour­née. Un bon moyen de par­cou­rir ces pay­sages val­lon­nés sans trop se fa­ti­guer ! Et pour la dé­cou­verte en fa­mille, une ca­lèche pro­mène les vi­si­teurs vers le vi­gnoble.

La ci­ta­delle de Blaye, ver­rou de l'es­tuaire

En re­mon­tant vers Blaye, sui­vez la D669E1, dite route de Mar­mis­son qui longe le feuve. Les mai­sons sont ac­co­lées à la fa­laise et des es­ca­liers per­mettent de mon­ter au som­met pour y ad­mi­rer la vue. Un peu plus loin, le pe­tit port du Roque de Tau à Gau­riac est un exemple de l’ar­chi­tec­ture lo­cale et de la re­la­tion in­time qu’en­tre­tiennent les ha­bi­tants avec le feuve. En­suite, je­tez un oeil au site ar­chéo­lo­gique de Plas­sac. Les Ro­mains, dès le pre­mier siècle de notre ère, avaient je­té leur dé­vo­lu sur la ré­gion. Enfn, di­rec­tion Blaye et sa ci­ta­delle im­pre­nable, le “ver­rou de Vau­ban” comme elle est sur­nom­mée. C'est un mo­nu­ment in­con­tour­nable de la ré­gion, ins­crit au pa­tri­moine mon­dial de l'Unes­co, qui mé­rite le dé­tour. L’Ofce de tou­risme pro­pose toute l’an­née des vi­sites gui­dées de la ci­ta­delle et ses sou­ter­rains. Un bon moyen de com­prendre l’âme mi­li­taire qui trans­pa­raît en­core dans cette ci­ta­delle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.