Je ne bois pas as­sez : com­ment re­vendre ma cave ?

La Revue du Vin de France - - COURRIER -

Je pos­sède une cave d’en­vi­ron 2 000 bou­teilles, pas des grands crus très co­tés et très rares mais des crus clas­sés de bonne qua­li­té ré­gu­liè­re­ment ci­tés dans votre re­vue. De­puis quelques an­nées dé­jà je m’aper­çois que je ne consomme pas as­sez de bonnes bou­teilles par an et que lorsque j’ouvre cer­tains mil­lé­simes an­ciens, ils sont pas­sés. De­vant dé­mé­na­ger, je n’au­rai pas la place de conser­ver la to­ta­li­té de mes fla­cons. Bien que je n’aie ache­té mes vins que dans le but de les boire, je me ré­sous à l’idée de cé­der cer­taines bou­teilles. Pour­riez­vous m’in­di­quer une ou deux so­cié­tés fiables adap­tées à ce type de ra­chat, ain­si qu’un site in­ter­net où l’on puisse es­ti­mer ses fla­cons à leur juste prix ? Jean-Claude Mar­cault mar­cault.jean-claude@orange.fr

Cher mon­sieur, ef­fec­ti­ve­ment, il n’est ja­mais fa­cile de se sé­pa­rer des crus que l’on af­fec­tionne. En fait, deux so­lu­tions s’offrent à vous. Soit vous vous adres­sez à une so­cié­té spé­cia­li­sée dans les ra­chats de caves (par exemple le cé­lèbre e xpert Laurent Via­lette : contact@ do­lia.com), mais gé­né­ra­le­ment celles-ci ne sont in­té­res­sées que par des caves com­plètes com­pre­nant des lots pres­ti­gieux. Soit vous n’avez que quelques di­zaines de bou­teilles à cé­der et alors, mieux vaut pas­ser par des sites in­ter­net spé­cia­li­sés dans la vente en ligne à prix fixe ou en en­chères. Dans ce do­maine, la so­cié­té iDeal­wine de­meure une ré­fé­rence. Le site néo-zé­lan­dais wi­ne­sear­cher.com donne par ailleurs d’ex­cel­lentes in­di­ca­tions sur les ta­rifs des vins dans le cir­cuit ca­vistes.

J. Bau­douin

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.