Bob Wil­mers, le ban­quier amé­ri­cain de Bor­deaux

La Revue du Vin de France - - PLANETE VIN -

lain Jup­pé sait chez qui dî­ner quand il sé­journe à New York. Dé­but mai, le maire de Bor­deaux était re­çu à Man­hat­tan dans le su­perbe ap­par­te­ment de Robert G. Wil­mers, un des ban­quiers amé­ri­cains les plus res­pec­tés. À 80 ans, cet oracle est aus­si connu outre-At­lan­tique pour par­ta­ger les po­si­tions an­ti­con­for­mistes de War­ren Buf­fett – com­prendre : com­battre la cu­pi­di­té de Wall Street. Ré­gnant en­core sur 100 mil­liards de dol­lars d’ac­tifs conser­vés par M&T Bank (Buf­fa­lo), éta­blis­se­ment ban­caire ré­gio­nal qu’il a créé, il est aus­si fran­co­phile, ma­rié à une Fran­çaise et pro­prié­taire d’un joyau des grands crus bor­de­lais : Haut-Bailly (Pes­sac-Léo­gnan).

Son em­ploi du temps est in­fer­nal : « Per­sonne n’ar­rive à le suivre, mais il vient tout de même à Haut-Bailly trois fois par an pour les pri­meurs ou les ven­danges. Il se­ra évi­dem­ment là en sep­tembre pour l’inau­gu­ra­tion

Ade sa deuxième pro­prié­té, le châ­teau Le Pape » , té­moigne Vé­ro­nique San­ders, di­rec­trice de Haut-Bailly. Le te­nace Bob Wil­mers est aus­si très im­pli­qué dans le fi­nan­ce­ment du projet phare en Gi­ronde : la Ci­té des ci­vi­li­sa­tions du vin, qui se­ra inau­gu­rée en juin 2016. Dé­but mai, il a ou­vert en per­sonne le bal d’une soi­rée de re­cou­vre­ment de fonds des­ti­née à fi­nan­cer l’au­di­to­rium de la Ci­té (bap­ti­sé Tho­mas Jef­fer­son, un grand ama­teur de bor­deaux !). Ce pas­sion­né a été ca­pable de consti­tuer une fon­da­tion cou­sine, The Ame­ri­can Friends of the Cen­ter for Wine and Civilizations, pour ai­der les vins de Bor­deaux à bou­cler leur bud­get.

Bob Wil­mers a éga­le­ment bé­né­fi­cié de l’épais car­net d’adresses de l’avo­cat George Sape (ca­bi­net Ep­stein Be­cker & Green), an­cien maître de la Com­man­de­rie de New York et pièce maî­tresse du puzzle bor­de­lais en Amé­rique.

L’évé­ne­ment a eu lieu dans un res­tau­rant chic des Na­tions Unies, le De­le­gates Di­ning Room, avec Alain Jup­pé en guest star et 340 in­vi­tés ayant dé­bour­sé 650 dol­lars le cou­vert. Le can­di­dat à la pri­maire des Ré­pu­bli­cains a en­suite fi­lé chez son ami Wil­mers afin de ren­con­trer des sou­tiens fi­nan­ciers fran­çais exi­lés à New York... pour sa fu­ture campagne pré­si­den­tielle. L’oc­ca­sion de boire un mil­lé­sime de Haut-Bailly.

LE POU­MON FI­NAN­CIER DU BOR­DE­LAIS. Amou­reux de la Gi­ronde et de ses vins, Bob Wil­mers fait campagne pour bou­cler le bud­get de la Ci­té des ci­vi­li­sa­tions du vin… et ce­lui de Jup­pé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.