La Pro­vence veut sa­brer ses propres bulles de ro­sé

Oli­vier Brun, jeune vi­gne­ron pro­ven­çal, veut im­po­ser une AOC Côtes de Pro­vence ef­fer­ves­cent dès la fin de l’an­née. Les Cham­pe­nois grincent des dents.

La Revue du Vin de France - - ACTUALITÉS - Fa­bien Hum­bert

Le ro­sé pro­ven­çal, quel suc­cès ! Les do­maines ne cessent de lan­cer des cu­vées Pres­tige à l’ha­billage qui évoque ce­lui, très éla­bo­ré, des bou­teilles de cham­pagne et à des prix qui peuvent s’en­vo­ler au-de­là des 40 eu­ros.

Cer­tains d’entre eux vont en­core plus loin. Non content d’avoir mis sur or­bite une cu­vée pre­mium bap­ti­sée Brigue Royale à 32 eu­ros la bou­teille, Oli­vier Brun, jeune vi­gne­ron du châ­teau de Brigue dans le Var, mi­lite dé­sor­mais pour la créa­tion d’une AOC Côtes de Pro­vence ef­fer­ves­cent. « Pour­quoi lais­ser à la Cham­pagne le mo­no­pole des vins ef­fer­ves­cents ro­sés, alors que le ro­sé in­carne la Pro­vence ? » , de­mande, un rien provocateur, l’am­bi­tieux tren­te­naire.

L’Inao doit tran­cher

Le projet de créa­tion d’une AOC pé­tillante en Pro­vence est un vieux ser­pent de mer de la vi­ti­cul­ture su­diste. Pro­gram­mé pour être re­pré­sen­té à la fin de l’an­née de­vant l’Inao, le dos­sier pour­rait fi­nir par être ac­cep­té. « Cette fois, il s’agit sim­ple­ment de ra­jou­ter une ligne à notre ca­hier des charges dans la­quelle nous pro­cla­me­rons notre vo­lon­té d’éla­bo­rer des ro­sés de Pro­vence ef­fer­ves­cents en mé­thode tra­di­tion­nelle mais avec une prise de mousse spé­ci­fique » , ex­plique Oli­vier Brun.

Con­trai­re­ment à la pra­tique cham­pe­noise, les côtes-de-pro­vence ef­fer­ves­cents ne de­vraient pas avoir la pos­si­bi­li­té d’as­sem­bler dif­fé­rents mil­lé­simes et ne re­ce­vraient que très peu de li­queur d’expédition, afin de ne pas mas­quer les ca­rac­té­ris­tiques du ter­roir. Les prix de ces ro­sés d’un nou­veau genre de­vraient ce­pen­dant s’ap­pa­ren­ter à ceux des cham­pagnes d’en­trée de gamme (moins de 20 eu­ros la bou­teille en moyenne).

Comme beau­coup de vi­gne­rons pro­ven­çaux, Oli­vier Brun pro­duit dé­jà des ro­sés ef­fer­ves­cents sous men­tion Vin de France. Il compte sur cette nou­velle AOC pour pro­fi­ter de la bonne dy­na­mique de l’ap­pel­la­tion Côtes de Pro­vence, en France comme à l’étran­ger.

Une po­si­tion osée, mais les té­nors des très dynamiques et puis­sants ac­teurs du ro­sé se dé­fendent : « Avec le ro­sé haut de gamme, nous al­lons concur­ren­cer le cham­pagne sur le marché des vins fes­tifs » , dé­cla­rait ain­si Fran­çois Mat­ton, l’in­fluent co­pro­prié­taire du châ­teau Mi­nu­ty.

Ce tren­te­naire un rien té­mé­raire relance la po­lé­mique au­tour des ro­sés ef­fer­ves­cents.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.