Au fir­ma­ment des mus­ca­dets

La Revue du Vin de France - - MAGAZINE - Dans quel sens faites-vous évo­luer le do­maine fa­mi­lial ? Quelles amé­lio­ra­tions en­vi­sa­gez-vous ? Quelle est votre phi­lo­so­phie ?

Un nez en­core dis­cret d’agrumes et de fleurs blanches. Bouche dense, pro­fonde et équi­li­brée, avec une ner­vo­si­té bien in­té­grée, une mi­né­ra­li­té nais­sante. At­tendre ou ca­ra­fer. Fruits blancs, épices douces, notes de tourbe et de fou­gère au nez. La bouche est dense avec une belle ten­sion. Fi­nale un peu res­ser­rée, il faut en­core at­tendre. Beau nez io­dé avec des notes mi­né­rales, d’agrumes et de cur­ry. Bouche ex­pres­sive, avec une ma­tière riche, une ner­vo­si­té conte­nue. Fi­nale struc­tu­rée, presque char­nue. Belle fi­nesse aro­ma­tique avec des notes de jas­min, naphte, fruit blanc très mûr et menthe sau­vage. Bouche pleine, à la ten­sion équi­li­brante. La fi­nale com­mence à “pé­tro­ler”. Nez épi­cé de naphte, d’herbes sé­chées et de fruits blancs rô­tis. La bouche est droite, un peu aus­tère mais il y a de la pu­re­té et une belle ma­tière. Arômes de fruits blancs à par­faite ma­tu­ri­té. Mi­né­ra­li­té af­fir­mée, des épices, tou­jours ces notes de menthe et d’herbes sé­chées. Bouche pro­fonde. Vin très ac­com­pli. Notes in­tenses de naphte, de mi­ra­belle, d’herbes aro­ma­tiques. Bouche ci­se­lée, droite et to­nique au grain très sa­ti­né. Fi­nale bal­sa­mique très ex­pres­sive. En pleine forme. De la fi­nesse, avec des notes miel­lées, de pêche mûre et d’épices. La bouche est fraîche, avec du nerf. Sa fi­nale mi­né­rale est bien al­lon­gée. Un nez fu­mé, mi­né­ral avec des notes pé­tro­lées et de fruits grillés. La bouche est un peu fluide, mais bien sou­te­nue par une aro­ma­tique épi­cée. Nez ex­plo­sif aux notes bal­sa­miques, de ro­ma­rin, de menthe et d’épices douces. Bouche ex­pres­sive avec une ma­tière lisse et bien ten­due. En­core beau­coup de jeu­nesse. Le nez est miel­lé, avec des notes d’en­caus­tique, d’épices et de fruits à noyau rô­tis. Bouche onc­tueuse, avec une ner­vo­si­té sous-ja­cente. Fi­nale com­plexe. Beau vin de mé­moire. Notes de naphte af­fir­mées, avec du fu­mé, de la noi­sette grillée et des herbes sé­chées. Bouche noi­se­tée, avec du vo­lume. Fi­nale grillée, ten­due sur une mi­né­ra­li­té com­plexe. Avec mon père, nous avons re­grou­pé les par­celles en 8 îlots ho­mo­gènes (sols, âge des vignes, sé­lec­tions) pour une meilleure com­pré­hen­sion des 44,5 ha et une plus grande dé­fi­ni­tion des cu­vées, en adé­qua­tion avec la di­ver­si­té des ter­roirs. À terme, on ne gar­de­ra que les meilleures par­celles. Ré­col­ter en ca­gettes et sup­pri­mer le conquêt à vis pour les belles cu­vées, afin d’éla­bo­rer des vins de plus en plus pré­cis. Et nous avons re­cons­truit le ca­veau de dé­gus­ta­tion pour amé­lio­rer l’ac­cueil des clients. Al­ler vers la vé­ri­té des ter­roirs. Faire des vins qui gardent leur per­son­na­li­té : de vrais vins de vi­gne­rons char­gés d’émo­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.