CH­TEAU COS D’ESTOURNEL

La Revue du Vin de France - - BORDEAUX 2012 ET 2013 -

Nous l’avions pres­sen­ti en pri­meur : même s’il est en­core ferme, il s’agit d’un des Cos “mo­dernes” les plus raf­fi­nés qui soient. La bouche est pré­cise et les ta­nins d’une grande no­blesse, avec beau­coup d’éner­gie. À suivre de près. 131 €

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.