Cha­teauOn­line est mo­ri­bond, vive les autres sites de vins

La Revue du Vin de France - - EN PRIMEUR -

Je suis un peu per­du… J’ai ache­té du vin en pri­meur sur le site cha­teauon­line. com mis en li­qui­da­tion ju­di­ciaire au dé­but de l’an­née et fais donc par­tie des clients qui ont per­du de l’ar­gent et du vin. De­puis, je suis un peu fri­leux. J’au­rais donc sou­hai­té sol­li­ci­ter votre vaste connais­sance du mar­ché du vin et sa­voir s’il existe un site de confiance où l’on peut ache­ter des vins en pri­meur. Ar­naud Ay­ga­lenc

MR ay­ga­lenc@ya­hoo.fr

Cher ami lec­teur, vous faites par­tie de ces mil­liers de vic­times de 1855 et Cha­teauOn­line. La dé­route de ces deux sites a je­té le dis­cré­dit sur la vente de vins en ligne, mal­gré le sé­rieux de nombre de ven­deurs pro­fes­sion­nels. Je vous in­vite en pre­mier lieu à faire vos achats chez les né­go­ciants bor­de­lais. Al­lo­ca­taires di­rects des châ­teaux, ils sont sou­vent fiables. Par­mi eux : cha­teau­pri­meur.com (groupe Du­clot, ap­par­tient à la fa­mille Moueix, pro­prié­taire de Pé­trus), un site en­tiè­re­ment dé­dié à la vente en pri­meur (voir aus­si leur autre site, cha­teau­net.com) ; mil­le­si­ma.fr (fa­mille Ber­nard, pro­prié­taire du leur pro­duc­tion. De­puis, Pierre Ca­sa­mayor et De­nis Sa­ve­rot ont ren­du vi­site à Alain Bru­mont en sep­tembre. Je vais à mon tour pro­po­ser une vi­site aux châ­teaux Mon­tus et Bous­cas­sé, et je suis cer­tain que ces deux fa­meux do­maines de Madiran re­trou­ve­ront leur place dans notre guide.

A. Gou­jard do­maine de Che­va­lier et l’un des plus im­por­tants né­go­ciants de la place de Bor­deaux) ; vi­no­thè­que­bor­deaux.com (pro­prié­té de la fa­mille Cot­tin qui dé­tient la mai­son Du­bos, elle aus­si l’une des plus im­por­tantes mai­sons de né­goce de Bor­deaux) ; wi­neand­co.com, éga­le­ment gros al­lo­ca­taires de grands crus dans les châ­teaux. Ba­sé à Pa­ris et en Es­pagne, le site du ca­viste La­vi­nia (la­vi­nia.fr) est éga­le­ment très per­for­mant, of­frant un ser­vice per­son­na­li­sé. Pour les vieux millé­simes, con­sul­tez notre dos­sier pu­blié le mois der­nier (lire La RVF n° 595, oc­tobre 2015).

J. Bau­douin (lire La RVF n° 594, sep­tembre 2015), je lis à la page con­sa­crée aux ries­lings que « Aus­lese est l’ équi­valent d’une sé­lec­tion de grains nobles » , ce qui me semble er­ro­né. Les Aus­lese al­le­mands sont gé­né­ra­le­ment des vins doux qui ne sont pas ou seule­ment très peu af­fec­tés par le bo­try­tis, con­trai­re­ment aux deux ca­té­go­ries su­pé­rieures Bee­re­naus­lese et Tro­cken­bee­re­naus­lese. Si l’on de­vait éta­blir un pa­ral­lèle avec l’Al­sace, ce se­rait plu­tôt avec ven­danges tar­dives. La confu­sion se com­prend tou­te­fois dans la me­sure où Aus­lese peut se tra­duire par “sé­lec­tion” en fran­çais. Sti­jn Ver­leyen Bruxelles - sti­jn.ver­leyen@gmail.com

Cher mon­sieur, vous avez rai­son, les Aus­lese sont en gé­né­ral peu tou­chés par le bo­try­tis. C’est plu­tôt en termes d’ équi­libre et de sucres ré­si­duels que la com­pa­rai­son entre les Aus­lese al­le­mands et les sé­lec­tions de grains nobles d’Al­sace s’avère per­ti­nente. Ex­cel­lentes dé­gus­ta­tions ! C. Furs­toss

Les dé­boires des sites 1855 et Cha­teauOn­line ont cho­qué les ama­teurs. Mais d’autres sites sont dignes de confiance !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.