«

La Revue du Vin de France - - CAVISTES ET SOMMELIERS -

Je lui ai trans­mis la pas­sion de la vigne et des BMW » , dit Jean Raf­fault de son gendre. De fait, Éric de La Vi­ge­rie, qui a re­pris avec la fille de Jean le do­maine fa­mi­lial de­puis quatre gé­né­ra­tions près de Chi­non, ne cache pas son plai­sir de pou­voir pi­lo­ter le road­ster Z1 du beau-père. Une “Bé­hème” ré­vo­lu­tion­naire à l’époque avec sa car­ros­se­rie en com­po­site et ses por­tières élec­triques cou­lis­santes !

Fa­bri­qué à seule­ment 8000 exem­plaires de 1988 à 1991, ce ca­brio­let, 6 cy­lindres en ligne 2,5 l de 171 ch aux ac­cé­lé­ra­tions onc­tueuses, l’a long­temps fait rê­ver : « En 1998, j’ai fi­ni par me l’of­frir pour mes 60 ans ! » , sou­rit le pa­triarche qui sa­voure éga­le­ment la fa­çon dont la dy­nas­tie Raf­fault se per­pé­tue.

En 1996, après quinze ans pas­sés dans la fi­nance, Éric de La Vi­ge­rie a chan­gé de cap à 33 ans pour se for­mer pen­dant quatre ans aux cô­tés de son beau-père. Il en a re­te­nu le res­pect de la pé­ren­ni­té du goût d’un vin, hors des ef­fets de mode. « Comme pour les voi­tures an­ciennes, il faut don­ner au vin le temps de se bo­ni­fier. Je suis contre les nou­velles tech­niques de vi­ni­fi­ca­tion ac­cé­lé­rée pour pro­duire un vin prêt à boire, mais qui ne tient pas dans la du­rée. » Ici, les vins sont gar­dés 24 à 36 mois avant leur sor­tie. Ré­sul­tat : des 2006 ou des 2002 en­core en vente à prix rai­son­nable (11 €) et qui at­teignent leur plé­ni­tude aro­ma­tique.

Jean Raf­fault, le pa­triarche du do­maine, au vo­lant de sa BMW Z1, ac­com­pa­gné de sa fille Syl­vie et de son gendre Éric de La Vi­ge­rie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.