Re­cords sur les bour­gognes blancs

Les grandes cu­vées bour­gui­gnonnes, très de­man­dées, tirent les prix à la hausse, no­tam­ment les vins blancs.

La Revue du Vin de France - - ÉCO & ENCHERES -

Même si la part des vins de Bor­deaux se ré­duit dans les ventes (40 % des lots contre 80 % il y a dix ans), les pre­miers crus clas­sés (ou as­si­mi­lés) im­priment une ten­dance po­si­tive sur le mar­ché : Pé­trus conti­nue à me­ner le bal, en hausse dans la plu­part des mil­lé­simes. Châ­teau Mar­gaux re­part à la hausse dans les an­nées ma­tures (1990 : 780 €, + 49 %, 1982 : 672 €, + 20 %). Châ­teau La­tour, plus rare, est aus­si re­cher­ché. À An­gé­lus, les vins des an­nées 90 pro­gressent dans le sillage des mil­lé­simes ré­cents. Au­tant de fac­teurs qui ex­pliquent le fré­mis­se­ment à la hausse sur le mar­ché (+ 0,55 % de­puis dé­but 2015).

En Bour­gogne, la de­mande pour les vins des do­maines E. Rou­get, Rous­seau et Ro­ma­née-Con­ti exerce une forte ten­sion sur les prix : 1 200 € pour le Cros Pa­ran­toux 1996 (Rou­get). Cer­tains blancs en­re­gistrent des en­chères re­cords, tel le mon­tra­chet 1989 (Comtes La­fon) ad­ju­gé 2 124 €. Dans le Rhône, les côte-rô­tie sont sous le feu des en­chères, par­ti­cu­liè­re­ment celles des do­maines E.Gui­gal (trio Turque-Mou­li­neLan­donne 2009 à 1 380 €, + 21 %) et Jamet. Belles en­chères aus­si en Cham­pagne (ma­gnum de Bol­lin­ger R.D. 1979 à 660 €, + 40 %, Dom Pé­ri­gnon 1978 à 576 €, + 83 %), dans le Ju­ra (Over­noy) et en Lan­gue­doc (La Né­gly).

ries­ling Clos Sainte-Hune 1983 : 300 €, 1990 : 132 € (+ 10 %), 1992 : 204 € (+ 48 %), 1999 : 168 € (+ 16 %), 2000 : 156 € (+ 16 %).

2005 : 2 210 €, 2009 :

2 579 €, 2010 : 3 009 €.

Che­val Blanc 727 €, Haut-Brion : 512 €, La­tour : 675 €, Mar­gaux : 716 €, Mou­ton Roth­schild : 317 €, La­fite Roth­schild : 553 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.